Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Recyclage – Premier débat en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sur les déchets du BTP

Recyclage – Premier débat en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sur les déchets du BTP

26 juillet 2016
<span>Recyclage</span> – Premier débat en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sur les déchets du BTP

A l’invitation de l’UNED et des UNICEM Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées (LRMP), une cinquantaine de professionnels ont débattu, près de Montpellier, de la problématique de la gestion des déchets du BTP et des enjeux de la planification. Retour sur la première des journées régionales de l’UNED, ponctuée par la visite d’une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) et d’une plateforme de recyclage exploitées par SRC.

Autour de Bruno Garde, chargé de projets économie circulaire et deIMG_3403 Wiame la planification des déchets au Conseil régional LRMP, se sont succédé les interventions de Dominique Rumeau, inspecteur des Installations classées à la DREAL LRMP, de Steve Hercé, avocat aux Cabinet Boivin & Associés, sur les dernières évolutions réglementaires et sur les prochaines échéances en termes de planification.

Au-delà de la promotion de l’économie circulaire, qui intégre les notions de réemploi, de réutilisation et de recyclage, Jean-François Gosselin, président de la Société de Protection de la Nature du Gard, a souligné les avancées réalisées en matière d’environnement. « Cela fait 30 ans, a-t-il dit, que je répète : le bon caillou au bon endroit. Pourquoi gaspiller des ressources naturelles quand il existe des matériaux recyclés de qualité équivalente ? Nous n’avons pas le droit de gaspiller. »

Albert Zamuner, président de l’UNED, a rappelé que 49 millions de tonnes de déchets issus du BTP disparaissaient chaque année dans la nature.  Un constat qui a poussé l’Union a signé un accord de partenariat avec trois autres organisations professionnelles (SNED, SNEFID, SR BTP) pour lutter contre les sites illicites.

« La planification constitue également un des axes de cette nouvelle rentrée 2016/2017 », a précisé Albert Zamuner. La concertation en amont et lors de l’élaboration des nouveaux plans régionaux apparait essentielle. Ces plans devront donner l’occasion de mieux évaluer les gisements et de préciser les besoins réels en installation de stockage et de tri. « Le marché des déchets du BTP doit s’inscrire dans un schéma de pertinence écologique et économique », a souligné Alvert Zamuner.

Dominique Rumeau (DREAL LRMP) a évoqué son expérience de l’instruction des dossiers d’autorisation ISDI et des inspections de site. Bruno Garde (Conseil régional LRMP) est revenu sur les fondements de la démarche du nouveau plan des déchets, sa portée, son opposabilité et enfin son élaboration sur un territoire comptant 13 départements, près de 5,8 millions d’habitants et plus de 500 000 acteurs économiques.