Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Mécanique – reprise des investissements matériels

Mécanique – reprise des investissements matériels

21 juillet 2017
<span>Mécanique</span> – reprise des investissements matériels

Dans le secteur de la mécanique, les entreprises ont recommencé à investir l’an dernier, indique le dernier baromètre de la Ficime (Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique). Les ventes de matériels de BTP et de moteurs étaient nettement orientées à la hausse.

Les secteurs d’activité représentés par la Ficime ont recommencé à investir au premier semestre de l’an passé. Malgré la fin du dispositif de sur-amortissement Macron en avril, l’investissement a été soutenu par la conjonction de différents éléments, analyse l’organisation professionnelle : des perspectives de croissance encourageantes et des taux bancaires attractifs, l’amélioration des marges et des effets positifs du CICE.

En moyenne, le chiffre d’affaires des entreprises a progressé de 8,5%. Toutes les filières ou presque affichent des augmentations : l’outillage électroportatif (+ 7 %), l’espace vert professionnel (+7,5%), les machines d’emballage et de process (+ 4,5%)…

En partie grâce au dispositif de sur-amortissement Macron, le secteur des matériels de BTP et manutention a vu son chiffre d’affaires augmenter en de plus de 22%. Eux aussi soutenu par ce dispositif, les fabricants de moteurs industriels ont vu le leur s’apprécier de près de 9%.

Deuxième semestre bien orienté

Pour le deuxième semestre, le baromètre de la Ficime augurait une nouvelle hausse de 4,5 % de l’activité globale en valeur. Six entreprises sur dix anticipaient une augmentation de leurs carnets de commande et quatre sur dix prévoyaient de recruter.

Pour l’outillage électroportatif et les espaces verts, la note de conjoncture tablait sur une progression d’environ 5,5%, avec un carnet de commande orienté positivement pour sept entreprises sur dix.

Le secteur des machines d’emballage et de process devrait accentuer sa hausse (+10% en valeur), avec un carnet de commande en croissance dans la moitié des entreprises.

Pour leur part, les constructeurs de matériels de BTP et de manutention verraient leur chiffre d’affaire progresser de 9%, l’effet sur-amortissement achevant de produire ses effets. Précision, les trois-quarts des entreprises anticipaient une hausse de leurs prises de commandes. Enfin, les fabricants moteurs industriels devraient également enregistrer une progression de leur activité  (+ 7%), avec des prises de commande bien orientées pour la moitié d’entre eux.

Commentaire d’Alain Rosaz, président de la Ficime : « Notre secteur témoigne, lui aussi, de la reprise et de la tendance porteuse de l’économie et des espoirs de poursuite de cette dynamique dans presque tous les domaines liés à l’investissement des entreprises. Si des mesures viennent soutenir l’activité (CICE, sur-amortissement Macron, fini en avril dernier), c’est bien un mouvement de fond auquel on assiste et qu’il faut soutenir ».

J.D