Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Location Liebherr France – Maintenir le taux d’utilisation

Location Liebherr France – Maintenir le taux d’utilisation

30 mars 2015
« Prospecter des marchés connexes aux TP. »

Martin Schickel directeur général

Après un exercice 2014 conforme aux prévisions, le spécialiste de la location des matériels de production adapte son parc en perspective d’une activité étale.

Au cours de l’année 2014, le chiffre d’affaires de Liebherr Location France s’est contracté de 9 %, principalement au cours du second semestre. Une gestion fine de l’outil de production a permis d’optimiser le taux d’utilisation de la flotte moyennant la vente de 183 unités et l’acquisition de 163 nouvelles machines. De fait, en 2014, les ventes de machines ont atteint près de 13 millions, contre 9,6 millions en 2013. « Nous privilégions toujours le taux d’occupation du parc », justifie Martin Schickel, directeur général qui ajoute : « En 2014, il atteint 61,5 % ce qui, dans la conjoncture actuelle, est satisfaisant ». Cette gestion saine du parc suppose des investissements permanents en matériels neufs, l’autre juge de paix pour le dirigeant étant l’âge moyen du parc. « Un parc récent est un gage d’efficience et de performance , assure Martin Schiclel. C’est aussi une vraie plus-value pour nos clients qui bénéficient des technologies les plus récentes ». Sur ce critère aussi, le loueur est intransigeant : l’âge moyen ne doit pas excéder 36 mois.

RENOUVELER POUR RAJEUNIR

En l’absence de signes de reprise, le loueur a bâti un budget pour l’année en cours qui vise à rationaliser le parc, à conserver l’un des meilleurs âges moyens de la profession et même à l’abaisser encore pour tendre vers les 20 mois. Les grandes masses du parc n’évoluent pas, Liebherr Location France veillant à garder les équilibres propres à un loueur de matériels de production avec 180 chargeuses sur pneus, 150 pelles hydrauliques sur chenilles, 90 pelles hydrauliques sur pneus, 40 tombereaux articulés, 10 bouteurs, autant de chariots élévateurs à dépôt de charge, le solde étant constitué de chargeurs sur chenilles. Seul changement, la descente en gamme dans les pelles hydrauliques de plus de 50 t, dont les effectifs décroitront de 15 à 10 machines.

L’introduction de 25 chariots élévateurs à déport de charge issus de la nouvelle gamme Liebherr a été décidée pour permettre au loueur de se positionner sur deux nouveaux marchés : le Bâtiment et l’Agriculture.

« Nous voulons promouvoir le caractère multifonction de ces portes outils, en particulier auprès des majors de la construction », révèle Martin Schickel.

Jean-Noël Onfield