Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Infrastructures – Quel marché pour quelle typologie de projets ?

Infrastructures – Quel marché pour quelle typologie de projets ?

7 décembre 2015
<span>Infrastructures</span> –  Quel marché pour quelle typologie de projets ?

A chaque type de projet d’infrastructure nouvelle ou existante, servant de support à un secteur marchand, semi-marchand ou non marchand, peut être associé un ou plusieurs modèles de financement.

Une évidence s’impose. En tout état de cause, le financement privé partiel ou total d’une infrastructure, nécessite que son exploitation génère des recettes récurrentes permettant d’assurer sur une période suffisante la rentabilité de l’investissement.

Une deuxième évidence doit être rappelée : force est de constater que la France n’a pas fait de la modernisation et de la qualité de ses réseaux d’infrastructures une priorité stratégique. Selon le rapport de COE Rexcode, le besoin annuel sur la période 2015-2020, est évalué à 50 milliards d’euros par an, en hausse de 25% par rapport à la période 2012-2014. Le programme de stabilité budgétaire 2015-2018, induit un manque de financement de la même valeur, qu’il faudrait combler par un accroissement des financements privés et un maintien de l’effort d’investissement public autour de 2% du PIB, niveau de ces trente dernières années. Dans cette perspective, un rééquilibrage des efforts de réduction des dépenses publiques pour préserver l’investissement plutôt que les dépenses de fonctionnement.

Les besoins d’investissements par secteur (2015-2020)

15 Mds, réseau routier

La typologie des projets d’infrastructures linéaires.

La typologie des projets d’infrastructures linéaires.

9 Mds, canalisation d’eau

7 Mds, réseaux ferré

5 Mds, distribution électricité

5 Mds, Canal Seine Nord

4,2 Mds réseaux de distribution d’énergie

3 Mds, THD

3 Mds, Grand Paris

2 Mds Gaz

1,5 Md éclairage public

1,5 Md transport électricité

1,1 Md transport public

0,6 Md fluvial

0,6 Md ports,

0,5 Md aéroports

0,1 Md bornes de recharge

Jean-Noël Onfield