Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Infrastructures – Lyon-Turin : TELT attribue les contrats de maîtrise d’oeuvre du tunnel de base

Infrastructures – Lyon-Turin : TELT attribue les contrats de maîtrise d’oeuvre du tunnel de base

5 février 2018
<span>Infrastructures</span> – Lyon-Turin : TELT attribue les contrats de maîtrise d’oeuvre du tunnel de base

Côté français, Tunnel Euralpin Lyon Turin (TELT) a attribué les contrats de maitrise d’oeuvre du tunnel de base du Lyon-Turin (57,5 km) sous le Mont-Cenis à treize bureaux d’études européens pour un montant de 90 millions d’euros.

Ces marchés sont divisés en trois lots qui couvrent la partie du tunnel comprise entre la frontière franco-italienne et l’entrée de l’ouvrage à Villard-Clément, sur la commune de Saint-Julien-Montdenis. Côté italien, la procédure de passation d’un quatrième contrat de maîtrise d’œuvre est en cours.

Les groupements attributaires sont chargés de préparer les appels d’offres et d’assurer la maîtrise d’oeuvre en phase de réalisation de l’ouvrage. Précision, les travaux couvrent plus de 80 % des tunnels à réaliser.

Le premier lot a été confié au groupement Allti- Alliance Lyon Turin Ingénierie, composé des sociétés Arcadis, BG Ingénieurs Conseils, Neosia (ex-Tecnimont Civil Construction), Lombardi Ingénierie et Amberg. Il concerne la section de 24 km comprise entre la descenderie de Villarodin-Bourget et Modane (40 millions). Celle-ci doit être percée en dix ans avec deux tunneliers située environ 2000 mètres de couverture rocheuse.

Le deuxième marché a été attribué à un groupement piloté par Setec TPI, en partenariat avec Systra, Italferr et Pini Swiss Engineers. Il porte sur le tronçon d’environ 21 km compris entre les descenderies de La Praz et de Saint-Martin-la-Porte (37 millions). Le tube nord du tunnel de base devra être excavé en dix ans avec trois tunneliers, sachant que le creusement d’une galerie de reconnaissance (dans l’axe et au diamètre du tube sud) et l’excavation de deux tubes en direction de Modane sont en cours à partir de La Praz.

Conduit par Egis, le groupement Inalpage, qui associe Ingérop, Alpina et Geodata, a été retenu sur le dernier lot : le creusement en traditionnel et en 4,5 ans d’un barreau d’environ 5 km à partir du portail de Villard-Clément (13,7 millions).

« L’attribution de ces contrats est une étape importante pour la réalisation du tunnel de base du Lyon-Turin, commente Mario Virano, directeur général de TELT dans un communiqué. Par ailleurs, à la demande de la société, tous les groupements attributaires des marchés de maitrise d’oeuvre, mettront en place des comités d’experts du monde souterrain qui pourront être sollicités en cas de problèmes techniques particuliers ».

J.D