Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Infrastructures – Grand Paris : un premier tunnelier entre le site de maintenance de Champigny et la ligne 15 sud

Infrastructures – Grand Paris : un premier tunnelier entre le site de maintenance de Champigny et la ligne 15 sud

9 janvier 2018
<span>Infrastructures</span> – Grand Paris : un premier tunnelier entre le site de maintenance de Champigny et la ligne 15 sud

Sur la ligne 15 sud, le groupement Alliance (Demathieu Bard, NGE, Implenia et Pizzarotti) a terminé la construction du puits d’entrée du tunnelier qui commencera à creuser au premier trimestre la virgule souterraine qui raccordera le futur site de maintenance et centre d’exploitation au tunnel principal du métro automatique.

Le premier tunnelier du Grand Paris Express sera descendu dans le puits Champigny-Plateau le 3 février prochain. Un ouvrage rectangulaire (47 m de long sur 23 de large) réalisé en paroi moulée fichés à 25 m de profondeur avec un radier coulé à 20 m en dessous du terrain naturel. La boîte est étayée avec des butons et des bracons en attendant la dalle qui la fermera en fin de chantier, l’ouvrage étant destiné à servir d’accès de secours et à accueillir un dispositif de désenfumage.

Le chantier est situé sur le parc du Plateau. Les entreprises de fondation et de génie civil ont bénéficié d’une emprise suffisamment spacieuse et suffisamment à l’écart des zones d’habitation pour pouvoir travailler 6 jours sur 7 et 24 heures sur 24, indique Sébastien Trarieux, responsable adjoint en charge des sites de maintenance et de la virgule de raccordement. Elles n’ont pas rencontré de problèmes hydrogéologiques, mais il précise : « La géotechnique est une science très particulière et très complexe. Le calcaire de Champigny ne se passe jamais sans quelques difficultés. »

Creusement fin février, début mars

A la fin février ou début mars, la foreuse commencera à creuser une virgule de raccordement en tunnel de 2,4 km entre le futur site de maintenance et de remisage (SMR) de Champigny et la ligne principale au niveau de Villiers-sur-Marne (sentiers des Marins). Un an de travaux en perspective.

« C’est le centre névralgique des travaux souterrains puis de l’exploitation de la ligne avec le SMR. Le direction de l’exploitation et l’ensemble de la maintenance de la ligne 15 sud y seront réalisés », commente Sébastien Trarieux.

Début décembre, les premiers éléments de cette machine à pression de terre (Herrenknecht) étaient en train d’arriver sur le site, à commencer par ceux de la roue de coupe de 9,83 m de diamètre. Le puits étant relativement exiguë, elle y sera descendue progressivement. La machine excavera une quarantaine de mètres avant de s’arrêter une première fois pour descendre les premières remorques d’un train suiveur de 106 m de long puis une seconde fois pour descendre les dernières.

Les déblais (environ 1 million de tonnes) seront évacués par un double lien de raccordement au réseau ferroviaire et autoroutier (A4)

Un kilomètre de paroi moulée pour le SMR

La construction du SMR (un marché en cours d’attribution) doit débuter cette année. Il associera une zone de transfert souterraine (19 voies) recouverte d’une toiture végétalisée de deux hectares qui sera réservée à des cultures maraichères et trois émergences : un hall de maintenance, un poste de supervision du système de transport et des équipements des gares de la 15 sud, et un bâtiment tertiaire.

La réalisation de la boîte de fondation de cette zone de transfert nécessitera le d’un kilomètre de paroi moulée de 0,80 à 1 m d’épaisseur et de longueur décroissante (25 m au maximum) forage à la benne et à l’hydrofraise.

J.D