Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Géotechnique – MBO chez Fondasol

Géotechnique – MBO chez Fondasol

15 décembre 2017
<span>Géotechnique</span> – MBO chez Fondasol

Plus de vingt ans après la cession de l’entreprise à un fonds d’investissement par son fondateur, Fondasol vient de finaliser un MBO (Management buy-out) qui donne une majorité du capital (60 %) à ses managers et à ses salariés, associés à Amundi Private Equity Funds, BNPP Paribas et BTP Capital.

L’ensemble des collaborateurs et des retraités du « leader français de l’ingénierie géotechnique » ont été incités à acquérir des titres. Pour leur en donner la possibilité, l’investissement minimal a été abaissé à 1 000 euros. En les associant plus étroitement au capital, il s’agit de les impliquer davantage dans la nouvelle stratégie de développement du groupe, explique un communiqué.

Basé à Avignon, Fondasol effectue plus de 9 500 études par an et réalise pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros, avec un effectif plus de 580 personnes, dont 170 ingénieurs travaillant en France et à l’étranger. L’entreprise, qui compte 28 agences, est présente au Benelux et en Afrique.

Assurer le développement à long terme

Deuxième en partant de la gauche (assis), Olivier Sorin, P-DG de Fondasol : « Au-delà de l’aspect financier, cette nouvelle histoire est aussi la rencontre de valeurs humaines communes et de certitudes partagées, comme la conviction que la croissance durable de notre entreprise prend racine dans le terreau de la satisfaction du client par la curiosité, la bienveillance, l’esprit d’équipe et l’excellence opérationnelle. »

Finalisée le 13 décembre, l’opération vise à assurer le développement à long terme. Le groupe présidé par Olivier Sorin ambitionne de franchir une nouvelle étape pour répondre aux enjeux d’un secteur en forte croissance.

Il prévoit notamment de renforcer ses compétences sur les métiers de la pathologie des structures, de l’environnement, de l’hydrogéologie et de la topographie : BIM, lasergrammétrie, photogrammétrie, géoréférencement, SIG… Fondasol prévoit aussi de déployer ses expertises et ses offres de services à l’international.

« Le fait de devenir majoritaire nous permet d’établir des plans d’investissements à plus long terme, notamment sur la R&D et les marchés internationaux, tout en étant accompagnés par des partenaires financiers très solides », souligne le P-DG.

Un nouvelle stratégie

La nouvelle stratégie repose sur trois piliers : le développement de nouvelles offres, l’augmentation de la compétitivité et la digitalisation de l’entreprise. Fondasol souhaite également se positionner différemment sur son marché. Ce positionnement sera matérialisé par un guichet unique qui aura vocation à répondre « à des problématiques plurielles » en s’appuyant sur ses compétences : géotechnique, pathologie des structures et des matériaux, hydrogéologie, eau et environnement, géophysique, géologie, instrumentation…

Huit chantiers prioritaires sont déjà lancés au sein du groupe. Ils mobilisent les salariés à tous postes et dans toutes implantations autour des nouvelles ambitions de Fondasol. Précision : compte tenu de ses objectifs de croissance, l’entreprise se prépare à recruter plusieurs centaines de collaborateurs en France et à l’international dans les prochaines années.

J.D