Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Géosynthétiques – Naue Applications : trois familles de produits contre l’érosion côtière

Géosynthétiques – Naue Applications : trois familles de produits contre l’érosion côtière

2 janvier 2017
<span>Géosynthétiques</span> – Naue Applications : trois familles de produits contre l’érosion côtière

Vitesse de rotation des hélices de bateaux, intensité des marées, des vagues et des courants sous-marins, planéité des fonds marins ou présence de relief… différents facteurs conjuguent leurs effets hydrodynamiques dans les phénomènes d’érosion côtière et d’affouillement à la base des ouvrages maritimes, analyse Omar Naciri, responsable des études techniques du département technique de Naue Applications.

L’entreprise propose trois types de systèmes qui tiennent compte de l’ampleur de ces sollicitations hydrodynamiques pour proposer des solutions adaptées à l’environnement des projets et à leurs problématiques spécifiques, ajoute le responsable technique. Dans certains cas, elle peut même en simuler les fonctionnalités en laboratoire sur une maquette à l’échelle. La largeur de sa gamme de produits lui permet de faire face à la diversité des situations rencontrées sur le littoral.

Outre un géosynthétique filtrant à intercaler entre les enrochements et les sols supports, elle commercialise un matelas de sable géocomposite (Terrafix) qui associe deux géosynthétiques filtrants non tissés qui prennent en sandwich un lit de sable, de sable graveleux ou de silicate de fer en granulé. Ces matelas peuvent être utilisés en protection de rivages et d’ouvrages maritimes : enrochement, digues, épis, massifs d’éoliennes… Fournis en rouleau d’une centaine de mètres de long et de cinq m de largeur, ils se distinguent par une masse surfacique (5 à 6 kg au m2) qui permet de les immerger sans confiner la zone, avec une vitesse de courant d’un mètre par seconde au maximum. Les opérateurs les mettent en place depuis la terre ferme ou un ponton avec une pelle équipée d’un palonnier.

A grande profondeur (20 m) et avec des courants sous-marins plus forts, Naue propose des conteneurs en géotextiles filtrants non tissés (Secutex Soft Rock). Robustes, résistants à l’abrasion et suffisamment flexibles pour épouser des supports irréguliers, ces sacs sont remplis d’un à une dizaine de mètres cube de sable puis juxtaposés sur les fonds pour former des brise-lames ou des barrières de protection des massifs d’éoliennes.

J.D