Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Fondations spéciales – Sefi Intrafor : essai de forage de paroi moulée à grande profondeur

Fondations spéciales – Sefi Intrafor : essai de forage de paroi moulée à grande profondeur

6 février 2017
<span>Fondations spéciales</span> – Sefi Intrafor : essai de forage de paroi moulée à grande profondeur

A Grigny en Essonne, Sefi Intrafor réalise un essai de forage et de bétonnage de paroi moulée profonde à 100 m. Objectifs de l’entreprise de fondations spéciales : prévenir les risques, tester un ensemble de techniques à grande profondeur et former ses équipes au maniement de machines (porteurs, bennes, cutters…) qui seront utilisées sur les chantiers du Grand Paris.

Alexandre Ferrier, directeur opérationnel de Sefi Intrafor : « Nous avons considérés que Sefi Intrafor devait progresser dans la gestion des risques. »

Alexandre Ferrié, directeur général adjoint de Sefi Intrafor : « Nous avons considérés que Sefi Intrafor devait progresser dans la gestion des risques. »

« On constate que la quasi-totalité des entreprises de fondations spéciales ont été confrontées à des aléas plus ou moins importants sur les lignes 12 et 14 du Grand Paris (…). Sefi Intrafor ne sera pas épargnée et devra gérer elle aussi des aléas dont les conséquences devront être maîtrisées », explique Alexandre Ferrié, directeur général adjoint de la filiale de Fayat. L’entreprise a décidé d’anticiper ces risques, « de proposer des méthodes pour les identifier, pour les quantifier, pour minorer leurs impacts, voir de les neutraliser. C’est pour cela que nous avons décidé de réaliser un essai de forage à grande profondeur », souligne Alexandre Ferrié.

 Des objectifs multiples

Fréderic Cadet, responsable du secteur « Parois moulées » de Sefi Intrafor : « Le but de cet essai est former notre personnel au nouveau matériel et d’appréhender le forage à grande profondeur dans la perspective des chantiers du Grand Paris. »

Fréderic Cadet, responsable du secteur « Parois moulées » de Sefi Intrafor : « Le but de cet essai est former notre personnel au nouveau matériel et d’appréhender le forage à grande profondeur dans la perspective des chantiers du Grand Paris. »

Objectifs de cet essai de trois semaines ? Explorer les limites de la machine de forage en conditions réelles de chantier, en collaboration avec le constructeur (Bauer) et les mécaniciens de SAML chargés de la maintenance des matériels de fondation de Sefi Intrafor. Poser des planches porte joints à grande profondeur et éprouver leur résistance avec des essais de traction jusqu’à la rupture avec des grues de manutention équipées de pesons. Tester le bétonnage à l’escargot à grande profondeur (50 m). Former le personnel à l’utilisation du cutter et de la centrale de dessablage qui lui est associé. Etalonner le cutter, ses outils d’attaque et la centrale en fonction de la dureté, de l’abrasivité et de la granulométrie des terrains.

Réalisés à 90 m de profondeur, des sondages carottés et pressiométriques ont permis de définir « le facies géologique au droit de l’ouvrage. » Exploité en gravière dans le passé, le terrain superpose des remblais, des résidus de sable et de graviers puis de calcaire de Champigny, des sables verts, des marno-calcaires de Saint-Ouen avec dissolutions pluri-métriques (2,50 m), une strate de marnes et de caillasses avec développement de gypses albatroïdes (40 m d’épaisseur) en surplomb d’un calcaire grossier.

Pré-forage à la benne, forage au cutter

Didier Harlepin, agent commercial Bauer Benelux-France : « Le mini cutter MBC30 fore à 80 m de profondeur sur 1,50 m de largeur. Il est équipé d’un système de rotation du cutter, d’un power pack qui se déporte à l’arrière ou sur le côté pour raccourcir la longueur du porteur. »

Didier Harlepin, agent commercial Bauer Benelux-France : « Le mini cutter MBC30 fore à 80 m de profondeur sur 1,50 m de largeur. Il est équipé d’un système de rotation du cutter, d’un power pack qui se déporte à l’arrière ou sur le côté pour raccourcir la longueur du porteur. »

Compte tenu des phénomènes de dissolution, Sefi Intrafor a effectué des pré-traitements d’injection au coulis de ciment pour pouvoir forer sans risque de perte de bentonite. Les vides sont situés entre 26 et 30 m de profondeur, explique Fréderic Cadet, responsable du secteur « Parois moulées ». Deux machines (Comacchio) ont participé à une première campagne d’injection (50 m3). Une deuxième campagne a été lancée pour achever de consolider le terrain.

La filiale de Fayat fore trois panneaux à 100 m de profondeur : un central, deux latéraux. Elle équipe le premier sur une épaisseur de 800 mm avec deux palplanches, l’une à 72 m, l’autre à 84 m, lesquelles seront extraites au moment du forage des panneaux adjacents.

Le pré-forage est réalisé avec une benne lourde (Stein) montée sur porteur (Liebherr 855) à une trentaine de mètres de profondeur. Un cutter (Bauer BC40) et un nouveau porteur (Bauer MC96) associée à une nouvelle centrale de traitement de boue (Bauer BE550) et à un nouvel escargot de bétonnage (SAML S9241) participent au forage. Le cahier des charges des machines a été établi par Sefi Intrafor et concrétisé par le constructeur allemand, précise Olivier Janneau, responsable matériel. Plusieurs mois d’études et de développement ont précédé leur conception.

 Bientôt un mini cutter en parc

Un cutter (Bauer BC40) et un nouveau porteur (Bauer MC96) associée à une nouvelle centrale de traitement de boue (Bauer BE550) et à un nouvel escargot de bétonnage (SAML S9241) participent au forage.

Un cutter et un nouveau porteur associée à une nouvelle centrale de traitement de boue et à un nouvel escargot de bétonnage (photo) participent au forage.

Fin mai, début juin, Bauer livrera à Sefi Intrafor un mini cutter (MBC30) qui peut travailler sous un gabarit de 6 m de haut. « Une grande première », s’enthousiasme Didier Harlepin, agent commercial Bauer Benelux-France. Cette machine compacte fore à 70 m de profondeur sur 1,50 m de largeur. Elle est équipée d’un système de rotation du cutter, d’un power pack qui se déporte à l’arrière ou sur le côté pour raccourcir la longueur du porteur. Un petit parallélogramme permet d’ajuster la position du cutter sur la tranchée.

Centrale de traitement de boue.

Centrale de traitement de boue.

Le cutter MC96 est équipé quant à lui d’un système tambour qui lui permet de forer « en standard » à 80 m, jusqu’à 100 m en allongeant le flexible et même à 120 m dans une version avec tambours spéciaux, détaille Didier Harlepin. Le cutter pivote lui aussi jusque dans l’axe des chenilles pour excaver dans les angles. Les déblais sont aspirés par une pompe qui les dirige vers la centrale de dessablage, laquelle assèche également les rebuts.

Le cutter est équipé d’un système tambour qui lui permet de forer « en standard » à 80 m.

Le cutter est équipé d’un système tambour qui lui permet de forer « en standard » à 80 m.

Entre le porteur, la centrale de dessablage et le mini cutter, Sefi Intrafor a investi près de 7 millions d’euros, calcule Alexandre Ferrié. Ces investissements ont été réalisés en prévision des chantiers du Grand Paris sur lesquels l’entreprise espère prendre pied. En groupement avec Razel Bec, elle réalise déjà une tranchée couverte sur la boucle de Rosny (ligne 11), rappelle Frédéric Cadet. Associée à Bouygues, Fayat et Eiffage, elle fore également les parois d’un puits à Neuilly sur le RER E (Eole).

J.D