Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Ferroviaire – Une plateforme de maintenance et une formation pelle rail-route

Ferroviaire – Une plateforme de maintenance et une formation pelle rail-route

18 novembre 2016
<span> Ferroviaire</span> – Une plateforme de maintenance et une formation pelle rail-route

Pôle de conception, de réalisation et de maintenance des engins de travaux ferroviaires basé au Creusot-Montceau, en Saône-et-Loire, Mecateamcluster a présenté récemment trois innovations susceptibles d’améliorer la productivité des chantiers. Le pôle a annoncé aussi la construction d’une plateforme de maintenance nationale et le lancement d’une formation pelle rail-route. Deux premières.

p1120462Côté innovation, plusieurs dizaines de représentants d’entreprises et de grands décideurs du ferroviaire ont découvert un système de ballastage automatisé complémentaire des ballastières existantes. Tous les ans, ces machines mettent en place les 400 000 tonnes de ballast qui sont nécessaires à la pérennité des 30 000 kilomètres de voies ferrées françaises. Inconvénient, les travaux mobilisent du personnel sur les voies, lequel est exposé aux fumées de silice et au bruit. Le nouveau système limite le nombre d’opérateurs sur les wagons et au sol, ce qui réduit aussi les risques d’accident. Un dispositif de détection d’obstacles humains a également été présenté. Les interventions ferroviaires ont souvent lieu la nuit ou par journées plus ou moins claires. Elles mobilisent elles aussi des salariés qui s’activent autour d’engins en mouvement. Un environnement très accidentogène. Huit entreprises ont travaillé sur un détecteur d’obstacles « humains » pour réduire le nombre d’accidents. Ce capteur alerte le conducteur de toute présence lorsque celle-ci est située à l’extérieur de son champ de vision. Un prototype fait l’objet d’essais. Si ces essais sont concluants, il sera proposé aux fabricants d’engins rail/route.

Autre innovation, deux systèmes de ventilation des moteurs et de « start and stop ». Ceux-ci permettraient de réduire les émissions sonores et polluantes des engins et des outillages thermiques en tunnel ou sur les chantiers urbains. La possibilité d’électrifier les engins de travaux ferroviaires et les tirefonneuses (visseuses-devisseuses des boulons de rails) est à l’étude.

Construction d’un hall de maintenance

 Trois majors des travaux ferroviaires, ETF, Eiffage Rail et TSO, ont signé un contrat-cadre avec Mao, la société chargée de l’exploitation de la Mecateamplatform. Ils s’engagent à louer pendant cinq ans au minimum l’une des voies de la future halle de maintenance de Montceau-les-Mines.

Grâce à cet accord, le cluster peut lancer la construction de cette halle de maintenance, un investissement d’environ 7 millions d’euros. Le démarrage des travaux est prévu au premier trimestre de l’an prochain ; la livraison, en fin d’année. Longue de 110 mètres et large de 30, cette halle pourra recevoir des engins de travaux ferroviaires de même longueur sur trois voies, deux ferroviaires et une routière.

A l’avenir, la plateforme abritera également un atelier de peinture de wagons, de rames de TER voire de TGV de grande longueur (240 m) ainsi qu’un centre de formation initiale et continue (Campus Mecateam). Les stagiaires y trouveront notamment trois voies-école entièrement équipées : traverses, éclisses, caténaires, passage à niveau…. Le  chantier débutera au deuxième trimestre prochain en vue d’une livraison au premier trimestre de l’année suivante.

Une formation à la conduite de pelles rail-route

p1120351Approvisionner ou évacuer des matériaux sur les voies ferrées, charger ou décharger des wagons, réaliser des travaux de ballastage ou de terrassement… toutes ces opérations sont effectuées avec des pelles rail/route. C’est l’engin le plus répandu sur les chantiers ferroviaires français. Le parc national compte quelques milliers de machines. Aucune formation à la conduite n’existe pour l’instant. Les conducteurs sont obligés de se former sur le tas. L’EATP, l’EFIATP et le CTCTP d’Egletons ont rejoint le Mecateamcluster pour y monter une formation ad hoc avec l’appui des spécialistes de la maintenance ferroviaire de la plateforme. Y seront abordés trois grands thèmes : la conduite de pelle à chenilles ou à pneus avec leur équipement de levage, celle d’une pelle rail/route sur un chantier ferroviaire, la sécurité sur l’aire de travaux.

Lancée au deuxième semestre de l’an prochain, une formation continue sera dispensée par le CFCTP à Egletons, mais il est prévu que les stagiaires bénéficient d’une mise en situation sur la Mecateamplatform de  Montceau-les-Mines. Plus largement, le Mecateamcluster envisage de créer un campus de formation initiale et formation continue aux métiers du ferroviaire en s’appuyant sur sa plateforme ferroviaire et ses trois voies-école.

 J.D