Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Ferroviaire – 1 500 chantiers de maintenance

Ferroviaire – 1 500 chantiers de maintenance

4 mai 2015
<span>Ferroviaire</span>  – 1 500 chantiers de maintenance

Cette année, le secrétariat d’Etat aux Transports a budgété 4,91 milliard d’euros pour la maintenance ferroviaire (+ 4,6 %), dont 2,14 milliards pour l’entretien et 2,77 milliards pour la rénovation.

Lancé en 2013, le programme Vigirail est doté de 410 millions sur 4 ans pour sécuriser les aiguillages : 691 ont été renouvelés ces deux dernières années, 500 le seront encore d’ici à 2017. Renouvellement de voies, d’appareils de voies ou de cœurs d’aiguillage, remplacement de traverses ou de coupons de rail… un millier de chantiers de maintenance ferroviaire ont été engagés l’an passé, 1 500 le seront cette année par SNCF réseau. Testée gare de l’Est à Paris pour remplacer un aiguillage, une grue du constructeur autrichien Kirow et des wagons pupitres spécialisés permettent d’acheminer des appareils de voie pré-montés. Il est possible de les manutentionner sur un nombre de voies restreint sans intervenir sur les caténaires. Une méthode qui marque une rupture avec la technique de renouvellement classique qui consiste à monter puis démonter l’appareil en atelier avant de l’acheminer et de le remonter localement. Avec le nouveau mode opératoire, il est monté et chargé à l’atelier sur un wagon-pupitre puis transporté en position inclinée jusqu’au chantier. L’ancien appareil est déposé avec la grue et stocké en attendant d’être rechargé. Les bulldozers et les pelles mécaniques terrassent la ligne, l’aiguillage est transporté et posé avec l’engin de levage. La voie est ballastée avant d’être bourrée