Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Construction – Comment ont évolué les salaires en 2017

Construction – Comment ont évolué les salaires en 2017

3 avril 2018
<span>Construction</span> – Comment ont évolué les salaires en 2017

La dernière « Etude de rémunération nationale 2017 » du cabinet de recrutement Hays présente les grilles de salaires moyens en vigueur dans la construction. Dans un contexte de reprise, la mobilité joue en positif sur les rémunérations.

Augmentation des mises en chantier et des permis de construire dans le bâtiment neuf mais aussi de l’activité dans la rénovation, croissance des travaux de génie civil, souterrains et de VRD (voirie et réseaux divers à tirée notamment par le Grand Paris : depuis la fin de 2015, la construction a repris des couleurs, observe la dernière « Etude de rémunération nationale* » du cabinet de recrutement Hays.

La reprise de l’activité est également perceptible en régions, la croissance étant plus rapide dans certaines d’entre elles avec l’ouverture de grands chantiers. « Cette conjoncture favorable se traduit par une forte demande de compétences (particulièrement pour les profils ayant plus de 7 ans d’expérience) aussi bien en production qu’en amont de celle-ci », écrit-il.

La mobilité booste les rémunérations

 Dans ce contexte, les salariés qui ont privilégié la stabilité au sein de leur entreprise n’ont pas connu d’évolutions de rémunération majeures. En revanche, ceux qui ont changé d’employeur ont obtenu une augmentation moyenne supérieure de deux points par rapport aux années précédentes. La partie variable, qui était relativement faible voire inexistante, devrait s’améliorer, estime l’étude. « En général, constate-t-elle, le secteur du bâtiment a offert jusque-là de meilleures progressions salariales » que celui des travaux publics, mais celui-ci « devrait suivre le mouvement dans les prochains mois. »

Génie civil

Exemple de rémunérations dans le génie civil (à minorer de 13 % en région) ? Un chef de chantier perçoit de 27 à 35 k€ entre 0 et 3 ans d’expérience, de 35 à 40 k€ entre 3 et 5ans, de 40 à 45 k€ entre 5 et 8 ans, de 45 à 52 k€ au dessus de 8 ans. Un conducteur de travaux de 30 à 35 k€ (0-3ans), de 36 à 42 k€ (3-5 ans), de 42 à 47 k€ (5-8 ans) et de 47 à 60 k€ (plus de 8 ans). Un ingénieur travaux de 32 à 37 k€ (0-3ans), de 37 à 45 k€ (3-5 ans), de 45 à 50 k€ (5-8 ans) et plus 50 k€ (plus de 8 ans). Un directeur de travaux de 50 à 56 k€ (0-3ans), de 56 à 62 k€ (3-5 ans), de 62 à 68 k€ (5-8 ans) et de 68 à 85 k€ (plus de 8 ans).

VRD

 Echelle de salaires en VRD (- 11 % en région) ? Un chef de chantier est rémunéré de 25 à 32 k€ (0-3ans), de 32 à 37 k€ (3-5 ans), de 37 à 42 k€ (5-8 ans) et de 42 à 50 k€ (plus de 8 ans). Un conducteur de travaux de 28 à 37 k€ (0-3ans), de 37 à 42 k€ (3-5 ans), de 42 à 47 k€ (5-8 ans) et de 47à 52 k€ (plus de 8 ans). Un ingénieur travaux de 30 à 38 k€ (0-3ans), de 38 à 42 k€ (3-5 ans), de 42 à 50 k€ (5-8 ans) et plus 50 k€ (plus de 8 ans). Un directeur de travaux de 55 à 59 k€ (0-3ans), de 59 à 62 k€ (3-5 ans), de 62 à 66 k€ (5-8 ans) et de 66 à 70 k€ (plus de 8 ans).

*Elaborée sur la base d’un panel constitué, à l’échelle nationale, de plus de 5 000 candidats et clients.