Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Chantiers – Dématérialisation : Sogelink prépare l’avenir

Chantiers – Dématérialisation : Sogelink prépare l’avenir

30 janvier 2017
<span>Chantiers</span> – Dématérialisation : Sogelink prépare l’avenir

sogelink-13Spécialisé dans les outils de dématérialisation des documents de chantiers d’infrastructures, de réseaux, de désamiantage et plus largement, de travaux publics (DT, DICT, ATU…), Sogelink envisage d’atteindre la barre des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici à 2020. Le groupe compte y parvenir en proposant de nouvelles solutions et en acquérant des sociétés dont les activités sont complémentaires aux siennes.

Cette stratégie de développement interne (Amiante360, Maplink…) et d’acquisitions (CDI Sherpa, Atlog…) lui permet aujourd’hui d’accompagner ses clients à chaque étape de leurs missions et de leurs obligations sur l’ensemble du cycle de vie des aires de travaux. Sa philosophie ? Un besoin, une solution.

« Tous nos produits, disponibles en mode SaaS, ont pour dénominateur commun de rassembler les acteurs impliqués et de partager les données, les documents et les informations dans un objectif de simplification et dans le respect des réglementationsen vigueur », explique Ignace Vantorre, président de Sogelink.

sogelink-1Pour simplifier la vie des exploitants de réseaux, des gestionnaires de patrimoine et entreprises de travaux publics, l’entreprise prévoit enrichir sa gamme de solutions dans plusieurs domaines : SIG, outils cartographiques ou topographiques… A cet effet, Sogelink, qui investit 20 % de son chiffre d’affaires en R&D chaque année, vient de créer une cellule innovation centrée sur le développement de nouveaux projets.

La société compte également sur la croissance externe pour étendre le périmètre de son offre. « Des projets d’acquisitions devraient aboutir en 2017 », indique Matthieu Ponson, directeur général.

Sur ses deux derniers exercices, le groupe a affiché un chiffre d’affaires globalement stable malgré les difficultés du BTP – 30,3 millions avec 160 salariés en 2015. Actif à l’international, il compte sur le réseau de distributeurs qu’il a constitué en Suisse, en Belgique et aux Pays-Bas pour commercialiser un logiciel topographique (Land2Map).

Des études sont en cours en Roumanie et en Côte d’Ivoire pour évaluer le potentiel offerts par ces marchés. Sogelink projette également de proposer un package de solutions de gestion aux pays dans lesquels la réglementation et les procédures restent à mettre en place.

J.D