Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - Caterpillar – Les ventes se contractent au premier trimestre 2020

Caterpillar – Les ventes se contractent au premier trimestre 2020

29 avril 2020
<span> Caterpillar <span/> – Les ventes se contractent au premier trimestre 2020

Le N°1 mondial des matériels de chantier a enregistré un chiffre d’affaires de  10,6 milliards de dollars au premier trimestre 2020, en baisse de 21% par rapport à 13,5 milliards de dollars du premier trimestre de 2019. Explications.

Cette baisse est due à la baisse du volume des ventes elle-même due à la baisse de la demande des utilisateurs finaux. Autre facteur, les variations des stocks de matériels et de moteurs des concessionnaires, soit 100 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2020, contre environ 1,3 milliard de dollars au premier trimestre de 2019. La marge bénéficiaire d’exploitation s’est établie à 13,2% au premier trimestre 2020, contre 16,4% au premier trimestre 2019.

Le repli du chiffre d’affaires s’accompagne d’un recul de la rentabilité.

Commentant ses résultats, Jim Umpleby, président directeur général du groupe a rappelé que « Caterpillar a fait face et surmonté de nombreux défis au cours de ses 95 ans d’histoire. Notre objectif est de sortir de la pandémie une entreprise encore plus forte ». De fait, la situation financière du groupe est saine. Avec 7,1 milliards de dollars de liquidités et des facilités de crédit s’élevant à 10,5 milliards de dollars, la situation financière du groupe est solide. En outre, l’émission d’obligations à 10 et 30 ans a permis de lever 2 milliards de dollars de liquidités supplémentaires.

Reprise

Après avoir suspendu temporairement ses activités dans certaines installations au cours des dernières semaines en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement, d’une faible demande des clients ou de réglementations gouvernementale, l’industriel a adapté son outil de production aux contextes des différents marchés. À la mi-avril 2020, au plan mondial et dans les trois principaux segments, environ 75% des sites de production de la société continuent de fonctionner. Certaines installations qui ont été temporairement fermées ont rouvert. Le pragmatisme est de mise : Caterpillar entend rester en veille  et, si les conditions commerciales le justifient, se dit prêt à suspendre temporairement ses opérations dans certaines usines. Sur la plupart des marchés sur lesquels la marque opère, ses matériels sont considérés comme « stratégiques », car essentielles à la poursuite de la vie quotidienne des populations.

Jim Umpleby, président-directeur général de Caterpillar : « Nous avons pris des mesures décisives pour améliorer notre solide situation financière, tout en continuant à mettre en œuvre notre stratégie de croissance rentable ».

Perspectives

Parallèlement, la société a pris des mesures pour réduire les coûts, notamment en suspendant les augmentations de salaire en 2020 et en gelant les primes à court terme pour de nombreux employés et tous les cadres supérieurs. Seuls les investissements dans les services et l’élargissement de ses offres, éléments clés de sa stratégie de croissance rentable introduite en 2017, sont maintenus. Les résultats financiers du groupe pour le reste de l’année seront affectés par l’incertitude économique mondiale due à la pandémie de COVID-19. Dès le 26 mars dernier, l’industriel avait retiré ses prévisions pour 2020.

J-N.O