Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - BTP – Bouygues, bilan 2015

BTP – Bouygues, bilan 2015

26 février 2016
<span>BTP</span> – Bouygues, bilan 2015

L’an passé, le groupe de BTP a réalisé un chiffre d’affaires en baisse de 2 % à 32,4 milliards d’euros (-5% à périmètre et change constants). En dépit de cette baisse, le résultat opérationnel courant s’est apprécié de 6% à 941 millions et la marge éponyme est passée de 2,7 à 2,9%. Une amélioration qui est attribuée à la stabilité ou à l’amélioration de la rentabilité des différentes activités du groupe. Le résultat net part de groupe s’est élevé à 403 millions. Hors éléments exceptionnels, il ressort à 489 millions d’euros, stable par rapport à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires des activités de construction a chuté de 2 % à 26 milliards (-6% à périmètre et change constants) avec un résultat opérationnel courant de 831 millions d’euros (-10 millions) et une marge en stabilité à 3,2% malgré la chute d’activité enregistrée en France. Le carnet de commandes de la branche était en progression de 5 % de 29 milliards à fin décembre (stable à taux de change constants), le recul de l’activité national étant compensé par la sa croissance à l’international. Dans l’hexagone, il s’est replié de de 6% sur un an à 13,3 milliards. Une évolution qui reflète la baisse de la commande publique, en particulier dans la route, et la fin de l’exécution des grands chantiers d’infrastructures et de bâtiments lancés en 2010-2011, commente le groupe. Signe encourageant, 2015 aura vu le retour des investisseurs privés attirés par le dispositif Pinel sur le marché du résidentiel ainsi qu’une hausse des appels d’offres dans le BTP. À l’étranger, le carnet de commandes est en augmentation de 16 % à 15,7 milliards. Il intègre des grands contrats comme le tunnel NorthConnex en Australie ou les contrats d’entretien des réseaux autoroutiers au Royaume-Uni. L’international représente désormais 59% du carnet de Bouygues Construction et de Colas, contre 53% un an plus tôt. Côté perspectives, le groupe, qui continue d’adapter ses différents métiers à l’évolution de la conjoncture, table sur une amélioration de sa profitabilité en 2016. Dans le secteur de la construction, il compte se développer de façon ciblée à l’international et proposer des produits et services innovants sur les marchés existants comme sur de nouveaux segments pour renforcer sa rentabilité.

J.D

Crédit photo : Bouygues Construction