Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Assurances – Une garantie « Bris de machines » basée sur la valeur facturée

Assurances – Une garantie « Bris de machines » basée sur la valeur facturée

24 septembre 2015
<span>Assurances</span> – Une garantie « Bris de machines » basée sur la valeur facturée

Depuis une vingtaine d’années, les assurances « Bris de machine pour engin roulant » s’articulent entre une garantie de base sur les dommages matériels et des extensions de garantie limitées, souvent additionnelles et onéreuses, argumente Msig. Elles n’ont pas évoluées non plus en matière de prix. Après la garantie décennale, elles représentent souvent le second poste de dépenses du budget ad hoc des entreprises de BTP, souligne l’assureur. En souscrivant ce type de contrat, basé sur le prix du neuf déclaré et l’application des règles proportionnelles, l’assuré est fréquemment lésé en termes d’indemnisations, poursuit-il. Pour sa part, Msig entend se distinguer avec une offre basée sur la valeur réelle facturée (« garantie en valeur déclarée ») pour lui garantir une indemnisation au plus près de la réalité de ses dépenses. L’assureur propose des contrats « tout en un » – engins en propriété, sous crédit-bail, en location. Une prime prévisionnelle est appelée à la signature du contrat et le calcul du solde se fait, au réel, en fin d’année. En groupant ses contrant, l’assuré bénéficie selon lui de coûts avantageux. Présent partout dans le monde, l’assureur peut également leur délivrer des garanties à l’international.