Les lauréats de la quatrième édition des Grands Prix Matériels Chantiers de France et DLR viennent d'être récompensés dans le cadre du congrès annuel de la fédération professionnelle.

Découvrez le palmarès des Grands Prix Matériels Chantiers de France et DLR

Catégorie Gamme Légère

Volvo CE pour ses matériels compacts électriques EC 18, ECR 18 et L20

Avec trois nouvelles machines compactes électriques - la L20 Electric, l'EC18 Electric et l'ECR18 Electric - Volvo Construction Equipment confirme son engagement dans le domaine de l’électromobilité. Pionnier dans la conversion de ses gammes de matériels de chantier, l’industriel suédois entend offrir la plus grande gamme de machines électriques de l'industrie manufacturière. Pour les gammes compactes, le choix technologie s’est porté sur la batterie Lithium-Ion 48 V, sans entretien, à même d’assurer une longue durée de vie, identique ou supérieure à celle de la machine. Pour le fabricant, les performances sont identiques aux équivalents à moteur diesel.

Les principaux avantages sont ceux associés aux motorisations électriques : coûts énergétiques réduits, absence d’émission de gaz d'échappement localement et vibrations fortement réduites. Les niveaux de bruit sont considérablement plus bas, Volvo CE revendiquant des impacts sonores de 3 à 8 fois inférieurs, selon les cas. La performance environnementale est renforcée avec la possibilité d’utiliser une huile hydraulique biodégradable disponible. Le recours à ce type de batteries permet la recharge rapide, même partielle, sans perte de puissance opérationnelle. Pour l’exploitant, ces trois machines sont équipées d'un chargeur embarqué intégré leur permettant de se charger de 0 à 100 % en moins de 6 heures. Un chargeur rapide externe, en option permet une recharge complète entre une heure et deux heures selon les modèles. Ces machines sont proposées avec leur écosystème, en commençant par une gamme de chargeurs rapides et une application de gestion dédiée (EMMA) qui fournit l'état de charge de la batterie, les heures restantes et l'emplacement géographique.

Les nommés sont Haulotte pour ses nacelles électrique Pulseo HS15 E et HS18 E et Knipmops pour sa petite chargeuse articulée électrique KM140E.

Catégorie Gamme Lourde

Bomag pour sa fraiseuse routière BM 2000/65

La machine la plus légère et compacte de son segment, soit les modèles de 2 m de largeur, bénéficie d’une conception spéciale du châssis et du poste de conduite. À la clé, un confort et une visibilité panoramique pour l’opérateur, aucun élément ne venant obturer son champ de vision, en particulier dans la zone sous convoyeur. En optant pour une structure du CAN-Bus totale, Bomag accède à une modularité totale dans le domaine du pré-câblage (pour plus de facilité lors des mises à jour/améliorations), la machine étant conçue autour de modules indépendants (ex. direction G/D).

Avec moins de fonctions par fusible, le traitement de pannes est facilité, les 4 sous-faisceaux de câbles contribuant à la fiabilité d’usage. L’une de ses caractéristiques différenciantes, la technologie de coupe brevetée par Bomag, avec les porte-outils interchangeables BMS15L, optimisant la consommation de carburant et de pics ainsi que la longévité de l'ensemble. Pour une réduction drastique des émissions de particules fines, la technologie brevetée Ion Dust Shield, piège jusqu’à 93 % de la silice cristalline. Une autre spécificité de ce modèle réside dans la présence d’un groupe auxiliaire de 18 kW. Son rôle ? Permettre un déplacement autonome de la machine, même en cas de panne du moteur principal, en gagner en mobilité. Cette même motorisation assure également les fonctions service pour limiter les émissions de CO2 de la machine.

Les nommés sont JCB pour sa pelle 245 XR et Dieci pour son transporteur TR 120 Trilaterale.

Catégorie Petit équipement et outillage de chantier

JCB pour son bloc d'alimentation externe pour ses matériels électriques Powerpack

Déclinés dans deux puissances distinctes, les Powerpack ont pour but de fournir une réserve d'énergie pour des machines compactes évoluant sur des chantiers dépourvus d’électricité. Cette énergie permet d'alimenter tous les besoins d'un chantier : outillage électroportatif, éclairage, informatique, ou de recharger les produits de la gamme électrique JCB (mini-pelles, chariots télescopiques, motobasculeur, ...). Le JCB Powerpack n'émet aucun gaz polluant sur le site d'utilisation. Le Powerpack abrite de quatre (pour le 1.25QE) à huit (pour le 1.50QE) batteries lithium-ion NMC de qualité automobile sans aucun entretien.

Ces batteries sont prévues pour fournir plus de 85 % de leur capacité initiale après 2000 cycles. Il apporte la souplesse, la facilité de mise en place et le silence de la technologie lithium-ion NMC, tout en délivrant des puissances importantes qui permettent de traiter la plupart des demandes. Silencieux et sans émission, l’équipement peut être installé dans des lieux confinés tels que les chantiers intérieurs ou les tunnels, mais aussi dans les lieux nécessitant le silence.

Les nommés sont Wacker Neuson pour sa gamme de plaques vibrantes multidirectionnelles APS et Hydrokit pour son système de détection des bandes réfléchissantes.

Catégorie Services

Volvo CE pour sa solution Equipment as a Service

Pour les exploitants qui veulent externaliser leurs matériels, le constructeur suédois a conçu un service « sur mesure ». Equipement as a Service est destiné à accompagner ses clients au travers d'un nouveau type de contrats. Le profil ciblé ? L'intégralité du portefeuille clients de Volvo CE, qu'il s'agisse des carrières, du terrassement, recyclage... Les grands groupes ou les majors du BTP sont les premiers clients de ce type de contrat. Avec une couverture internationale, Volvo CE exploite déjà plusieurs centaines de machines sous contrat EaaS à travers le monde. La force du service est de s'adapter au niveau d'activité du client et donc à l'utilisation de la machine. Le constructeur et son réseau changent le modèle économique standard et la machine se considère désormais comme un service. L'approche « service & solutions » prend alors tout son sens, permettant à l'utilisateur de bénéficier d'une entière flexibilité et de s'affranchir des contraintes liées à l'investissement, à la trésorerie de l'entreprise, à l'entretien, à la disponibilité et à la revente.

En externalisant la gestion de sa flotte, l'exploitant peut se concentrer sur son cœur de métier tout en s'assurant un haut niveau contractuel de disponibilité. Le fabricant avance un taux supérieur à 95 %. L'exploitant a également la possibilité, en cours de contrat, de remplacer la machine afin que cette dernière soit toujours en parfaite adéquation avec son utilisation. La facturation mensuelle, basée sur l'utilisation réelle, permet également de déconsolider (hors bilan) les prestations payées. Le service s'intègre parfaitement dans un objectif de décarbonation en suivant différents paliers d'intervention. Le premier a trait aux capacités des machines qui seront adaptées aux réels besoins du client. Le second concerne le suivi permanent des machines permettant d'optimiser les consommations de gasoil non routier et l'AdBlue, en particulier dans les phases de ralenti. Enfin, le troisième palier renvoie à la formation à l'écoconduite qui sera dispensée pour chaque nouveau contrat.

Les nommés sont Epiroc pour son système de controle à distance Hatcon My Epiroc et Haulotte pour sa solution télématique Sherpal.

Le coup de cœur du Jury

Doosan Infracore Europe pour son concept de godet transparent

L’industriel coréen lance le premier système de sécurité, appelé « godet transparent » pour les chargeuses sur pneus. En raison des angles morts que provoquent les godets, la zone située à l’avant des chargeuses a été considérée comme une zone potentiellement à risque. Ce nouveau dispositif enregistre des images à l'avant de la chargeuse à l'aide de caméras placées en haut et en bas de la machine. Grâce à une méthode de projection courbe, il affiche en temps réel des images combinées sur un moniteur installé dans la cabine.

Avec cet écran, le conducteur peut facilement vérifier les angles morts pour plus de sécurité et une prévention accrue des accidents. Doosan Infracore est la première entreprise au monde à développer et à appliquer une fonction de projection frontale avec godet transparent pour les machines de construction. Cette innovation est protégée par plusieurs brevets en Corée, en Amérique du Nord, en Europe et en Chine.

La personnalité de l'année

Claire Miquel, présidente de Payen

Rien ne prédisposait Claire Miquel à cette brillante carrière dans un univers professionnel où les femmes sont rares ! Diplômée d’une école de commerce et titulaire d’un MBA en Management International de l’Université du Texas (Dallas, USA), Claire Miquel démarre sa carrière professionnelle à l’étranger. Pendant trois années, elle s’occupe de relations publiques, d’abord aux États-Unis puis en Angleterre, avant de rejoindre l’entreprise familiale en 1989 et d'en prendre les rênes dès 1995. Dès lors, elle n’aura de cesse de développer, diversifier et transformer une structure atypique dans le monde de la distribution de matériel de TP et de machinisme agricole.

Femme de passion, de conviction et d’implication, hyperactive au sein du DLR depuis près de 30 années et alliant le charme à la fermeté, Claire Miquel est aujourd’hui à la tête d’une PME francilienne d’une centaine de collaborateurs qui intervient sur l’ensemble du territoire français. Dans le panorama très concurrentiel de l'Île-de-France, Claire Miquel a fait de Payen un acteur multimétiers, multimarques et multigéographies. Un positionnement pertinent dans le contexte concurrentiel francilien et nécessaire quand on est en concurrence avec les succursales et autres agences des principaux fabricants de matériels pour la construction et de manutention. Cette stratégie explique le double statut de distributeur régional (20 départements) et d’importateur national dont la société peut se prévaloir et qui illustre une réelle capacité à saisir les opportunités permettant d’assurer le développement de la structure, de préparer l’avenir et de pérenniser l’entreprise.

Pour cela, elle n’hésite pas à céder l’activité agricole pour se focaliser sur les TP et développer une activité location et veille à toujours être en capacité de choisir les marques avec lesquelles travailler. Animée par la volonté de faire des choix de distribution et de marques audacieux pour mieux répondre aux besoins de ses clients et satisfaire ainsi la demande des PME comme des grandes entreprises internationales ou des grands comptes, Claire Miquel fait partie du sérail de la profession. Elle est logiquement impliquée dans la vie de sa fédération professionnelle pour défendre ses convictions. Adhérente de la première heure du Club des Jeunes dirigeants DLR, rebaptisé Forum DLR, Claire Miquel a occupé différentes responsabilités : trésorière de 1994 à 2002, sous la présidence de Jean-Claude Mercadal, son mentor, puis présidente de la commission Emploi et Formation à deux reprises (2005 à 2007 et 2014 à 2018) et membre de la commission distribution pendant plus de 12 ans. Une implication jamais démentie pour cette femme passionnée par l’animation de ses équipes, la relation avec ses clients et la sélection de ses commettants.