Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Ratios de la profession – Baisse en volume et en valeur

Ratios de la profession – Baisse en volume et en valeur

17 avril 2015

Après trois années de croissance et une de stabilité, le chiffre d’affaires des loueurs de matériels de BTP s’est contracté de 5% en 2014. Un recul qui reflète le ralentissement économique et qui affecte les ratios publiés par le DLR*.

L’activité baisse en volume comme en valeur, les loueurs faisant face à la faiblesse de la demande du marché intérieur. Il en résulte une pression sur les prix de la location. Un phénomène amplifié par un nombre d’acteurs en hausse. Selon l’Insee**, le secteur a enregistré une hausse de 6,4% de nombre d’entreprises à 1 075 entités en 2014. Un niveau jamais atteint. Le nombre d’établissement progresse également, à près de 3 000 agences, mais dans une moindre mesure. A 2 953 établissements répertoriés, 2014 confirme la tendance haussière de 2013 (2 933 agences) et se rapproche du record historique de 3 010 agences atteint en 2012. La hausse du nombre d’entreprise conjuguée à une baisse du chiffre d’affaires du secteur impacte mécaniquement le chiffre d’affaires moyen par société. Ce dernier s’établit à 3,34 millions d’euros en 2014. Considérant la stabilité du nombre d’établissements, le chiffre d’affaires moyen par établissement permet de mieux appréhender l’évolution de l’activité : à 1,22 millions d’euros en 2014, il reste relativement stable.

Productivité et rentabilité en baisse

Le repli de l’activité a été plus nettement accentué que la baisse des effectifs. La productivité apparente s’est contractée de 3,2%, à 166 000 euros par actif employé en 2014. Cette baisse met fin à trois années de relative stabilité de la productivité. La baisse des effectifs n’au par permis d’améliorer la rentabilité du secteur, qui plonge de 22% par rapport à 2013. Un recul qui traduit à la fois par un effet volume et un effet prix. Le secteur peine à retrouver son niveau de rentabilité d’avant crise, près de deux fois supérieur au niveau moyen actuel. Rapporté aux effectifs, le résultat net a baissé de 37%.

Investissements sous pression

Les montants investis par les loueurs sont mesurés à 669 millions d’euros, en hausse de 11% par rapport à l’année précédente. A ce niveau, ils représentent 19% du chiffre d’affaires de la profession. Pour la quatrième année consécutive, la valeur de parc, qui constitue l’un des principaux soutiens au chiffre d’affaires des loueurs, progresse en 2014 à près de 7 milliards d’euros (6,9 milliards), soit une hausse de 9%/ L’augmentation de la valeur du parc de matériels et la baisse du chiffre d’affaires, affecte le taux de retour sur investissement qui s’établit à 41% en 2014. Le ROI perd ainsi 3 points par rapport à l’année précédente et atteint un plus bas depuis 2008. Expression des difficultés du secteur de la construction, premier débouché de la location, le chiffre d’affaires de la « location pure », baisse plus vite que le chiffre d’affaire global. Grâce aux investissements, l’âge moyen du parc a été légèrement réduit (-2% en 2014), pour s’établir à 60 mois. A titre de comparaison, il s’établissait à 43 mois en 2003.

*Fédération nationale des Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de matériels pour le BTP.

**Institut Nationale de la Statistique et des Etudes Economiques

 

Chiffre d’affaires

3,60 milliards d’euros

Résultat net

93 millions d’euros

Rentabilité (% du CA)

2,6%

Investissements

669 millions d’euros

Valeur d’origine du parc

6,7 milliards d’euros

ROI

41,3%

Age moyen du parc

60 mois