Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels, Réseaux - Profession – 2020, l’année de l’inflexion de la croissance dans les métiers DLR

Profession – 2020, l’année de l’inflexion de la croissance dans les métiers DLR

27 mars 2020
<span> Profession <span/> – 2020, l’année de l’inflexion de la croissance dans les métiers DLR

Si les chiffres 2019 sont en phase avec les bons résultats enregistrés cette année par le secteur du bâtiment et des travaux publics, les perspectives pour 2020 sont orientées à la baisse. C’est ce qu’il ressort du bilan d’activité annuel de la fédération professionnelle des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels pour la construction et la manutention.

L’année 2019 a été marquée par une progression de chiffre d’affaires pour l’ensemble des filières représentées par la fédération DLR avec respectivement + 14 % pour la distribution de matériels de BTP, + 5 % pour la location de matériels de BTP et + 4,6 % pour la distribution et location de matériels de manutention.

Après une bonne année 2018, le marché de la location de matériels de BTP a poursuivi sa croissance en 2019 avec une hausse du chiffre d’affaires de 5 % pour un total de 4,7 milliards d’euros. Le nombre d’entreprises de la filière est également en hausse sur l’année 2019 (+3,6 %) et le secteur comptait fin 2019 28 900 actifs soit 5,4 % de plus qu’en 2018. Comme toujours, la location anticipe les retournements de tendance. Aussi, dès l’année dernière, les loueurs ont freiné leurs investissements (-10 %), après deux années de très fortes hausses. Ils s’établissent à 1,5 milliard d’euros en 2019. Malgré cette baisse, le parc rajeunit légèrement (48,8 mois contre 49 mois en 2018) et la valeur du matériel est en augmentation à 8,6 milliards (+8,7 %).

Les ventes de matériels au zénith

La distribution de matériels de BTP enregistre une hausse de CA de 14 % sur l’année 2019, en accélération par rapport à 2018 (+12 %). Ce dynamisme s’explique principalement par la bonne santé du secteur du BTP qui a bénéficié d’une hausse de lancement de projets en amont des élections municipales.
Les ventes de matériels neufs demeurent le principal segment d’activité de la filière et sont en croissance de 15% sur l’année tandis que les ventes de matériels d’occasion ont augmenté de 5 % et que les activités de location sont en légère baisse (-2 %). Preuve du dynamisme de la filière, le nombre de sociétés actives dans la distribution de matériels de chantier en France est également en hausse (+7 %) et s’établit à 1058. Logiquement, les effectifs de la filière croissent de 2 % sur l’année. Les emplois augmentent notamment dans les ateliers (+1 %) et dans la vente (+6 %).

La manutention industrielle résiste

Le secteur enregistre une hausse de 4,6 % de chiffres d’affaires en 2019 après une hausse de 0,5 % en 2018. La vente de matériels neufs est l’activité la plus importante du secteur (43 % du CA global) tandis que la vente de matériel d’occasion représente 8 % du CA global. Ces deux segments sont en hausse, respectivement de 6 % et 2 % sur la période par rapport à 2018.

Les activités de location et de maintenance de matériels de manutention sont également en augmentation en 2019 avec des hausses respectives de 4 % et 5 % par rapport à 2018.

Dans les trois métiers, le ralentissement de l’économie au niveau mondial et de la croissance française, aggravés par les conséquences de la crise du coronavirus, auront un effet négatif sur l’activité.

J-N.O