Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Location – GT Solutions ou l’adaptation à la pénurie de chauffeurs

Location – GT Solutions ou l’adaptation à la pénurie de chauffeurs

1 avril 2020
<span>Location</span> – GT Solutions ou l’adaptation à la pénurie de chauffeurs

Spécialisé dans le transport industriel, GT Solutions loue entre autres des véhicules avec opérateurs aux bétonniers et aux sociétés de BTP. Les conducteurs devenant difficile à trouver, le groupe a pris plusieurs mesures dans l’optique de maintenir ses effectifs.

(Photo ci-dessus : les malaxeurs de GT Solutions sont employés par plusieurs fournisseurs de béton dans le cadre de contrats annuels ou plurielannuels. GT SOLUTIONS)

Dans le secteur de la location d’engins de chantier avec opérateurs, le manque de personnel expérimenté constituent le principal frein à la croissance des entreprises (voir à ce sujet le numéro 522 de Chantiers de France, en lecture gratuite ici ). La branche BTP du groupe GT Solutions rencontre un problème similaire. Celle-ci propose à la location avec conducteurs des malaxeurs et des camions de transports de matériaux solides ou liquides.

Avec un parc d’environ 150 véhicules, elle doit toujours conserver une équipe conséquente de pilotes compétents. D’autant plus que ses interlocuteurs, des producteurs de béton ou des entreprises de construction, sont regardants quant à l’efficassité de la prestation. « Les clients souhaitent des chauffeurs expérimentés dès le premier jour », précise Jérôme Corbillon, directeur commercial Béton et grands chantiers de GT Solutions.

Professionnalisation du recrutement

La main-d’œuvre disponible se faisant rare, le groupe a réfléchi à des moyens de garantir la stabilité de ses effectifs. Depuis un an, chaque filiale du groupe emploie un chargé de recrutement à temps complet. Ces nouveaux postes viennent accélérer la recherche de potentiels remplaçants quand le besoin s’en fait sentir.

En outre, cette politique de renforcement s’est traduit par un investissement supplémentaire dans l’apprentissage. La société possède depuis 1987 une école de conducteur à Bassens, près de Bordeaux. Celle-ci peut former jusqu’à 120 personnes par an au métier de chauffeur. En vue d’augmenter ce nombre, GT Solutions a fondé en avril 2019 une antenne francilienne, en partenariat avec l’Aftral. Quelques 88 conducteurs devraient en sortir chaque année. « Après leur formation, nos nouveaux opérateurs sont suivis par des tuteurs, des opérateurs expérimentés qui les accompagnent durant les premiers mois. Ce soutien contribue à limiter le turn-over », ajoute Jérôme Corbillon.

Lavage obligatoire

L’expérience d’un aîné peut s’avérer utile, car si le transport de terres ou de déchets s’apparentent à celui des biens de consommation, le béton prêt à l’emploi requière un soin particulier. Le camion doit notamment être nettoyé consciencieusement sous peine que le béton n’encrasse la mécanique. « La durée de vie du malaxeur dépend beaucoup de ce facteur », rappelle le directeur commercial. Par ailleurs, les néophytes ne devront pas trop s’attacher à leur cabine. Il leurs faudra souvent descendre pour livrer leur chargement. « Il y a peu de kilomètres à parcourir. Le conducteur va être 60 % du temps à l’extérieur du véhicule. »

Enfin, celui-ci devra toujours garder en tête les consignes de sécurité. « Nous sommes intransigeants sur cette question. Les bétonniers également, souligne le responsable. Les choses ont évolué favorablement dans ce domaine. Aujourd’hui, en cas de problème, les clients réagissent très rapidement. Au quotidien, tout se passe bien. » Avis aux amateurs méticuleux donc, il y a des postes à pourvoir.

M. D.

 

Une flotte à niveau

En ces temps d’évolutions réglementaires, la branche BTP de GT Solutions veille à conserver un parc proche des dernières exigences en matière d’émissions de polluants. Tous ses moteurs respectent au minimum la norme Euro VI. L’entreprise a conclu des contrats avec les principaux constructeurs pour la fourniture de pièces et l’entretien des véhicules. « La technologie avance parfois plus vite que les compétences des ateliers, remarque néanmoins Jérôme Corbillon, directeur commercial Béton et grands chantiers de GT Solutions. Par ailleurs, tout comme notre entreprise, ils rencontrent des problèmes de recrutement. »

Interrogé au sujet des technologies alternatives au gazole, le responsable se montre mesuré : « on parle beaucoup de l’électrique et gaz naturel pour véhicule (GNV). Au sein du groupe, nous avons des véhicules frigorifiques au GNV pour les derniers kilomètres de livraison. Mais, dans le domaine des malaxeurs, c’est seulement le début du virage. Ces nouvelles machines doivent encore démontrer leur fiabilité. En outre, trouver des points d’approvisionnement en GNV reste difficile. »