Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Levage – JLG Industries envisage la fermeture de trois sites

Levage – JLG Industries envisage la fermeture de trois sites

26 janvier 2017
<span>Levage</span> – JLG Industries envisage la fermeture de trois sites

Dans un communiqué, le fabricant de nacelles élévatrices et de chariots télescopiques JLG Industries (filiale d’Oshkosh Corporation) annonce qu’il envisage de fermer ses sites de production et d’inspection avant livraison (PDI) de Maasmechelen, en Belgique. Il envisage également de restructurer son établissement spécialisé en ingénierie de Bruntingthorpe, au Royaume-Uni. L’entreprise prévoit aussi de fermer les lignes de production d’Orrville, dans l’Ohio, aux Etats-Unis.

« Dans le cadre de notre stratégie de simplification, nous avons évalué notre implantation industrielle internationale et notre offre de produits afin de garantir la compétitivité de nos activités et portefeuilles tout en satisfaisant à la demande du marché actuel et futur », déclare Frank Nerenhausen, vice-­président directeur d’Oshkosh et président du segment « Équipement d’accès », dans ce communiqué. « Ces actions planifiées nous permettront d’accroître nos performances afin de réaffirmer notre condition de chef de file international en matière d’équipements d’accès ».

Le constructeur explique qu’il a choisi de rationaliser son offre de chariots télescopiques dans la zone EMEA (Europe, Moyen-orient, Afrique) pour optimiser son portefeuille de produits. Dans cette perspective, il continuera à produire une gamme d’engins plus restreinte à partir du site roumain de Medias. Cette simplification de la gamme de chariots doit s’accompagner d’une restructuration du support d’ingénierie fourni par le centre britannique de Bruntingthorpe. L’entreprise envisage de le fermer et de maintenir une activité réduite dans la région ou en Europe.

JLG prévoit également de rationaliser et de répartir les activités de PDI à Maasmechelen entre les différents sites JLG restants et/ou de les externaliser pour optimiser ses performances opérationnelles. Une activité réduite (hors fabrication) devrait être également maintenu dans la région.

Enfin, le constructeur prévoit de fermer les lignes de production de chariots télescopiques basées à Orrville, dans l’Ohio. L’ensemble de l’activité nord-américaine doit être transférée vers les sites de JLG en Pennsylvanie. L’offre de chariots télescopiques restera inchangée. Les services d’ingénierie d’Orrville poursuivront leurs activités.

JLG a prévu d’arrêter la production des sites d’Orrville et de Maasmechelen d’ici au 30 septembre prochain. Les installations PDI de Maasmechelen devraient fermer dans un délai de 12 à 18 mois. La date de fermeture de Bruntingthorpe sera communiquée à l’issue des négociations avec les représentants du personnel.

Ces mesures pourraient concerner jusqu’à 525 salariés. Le communiqué précise que les détails relatifs à cette restructuration des sites européens de JLG seront fixés à l’issue des négociations menées avec le comité d’entreprise et les représentants du personnel.

J.D