Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Réseaux - Equipementiers – TIM menacé de liquidation judiciaire

Equipementiers – TIM menacé de liquidation judiciaire

26 juillet 2017
<span>Equipementiers</span> – TIM menacé de liquidation judiciaire

Le spécialiste de la conception et de la fabrication de cabine pour matériels de TP est en redressement judiciaire depuis janvier dernier. Le tribunal de commerce de Lille doit trancher.

Sauf la manifestation d’une offre de dernière minute, le tribunal de commerce devra choisir entre prononcer la reprise par le dernier candidat en lice, le bulgare Fil Filipov, déjà propriétaire du constructeur de pelles Atlas, ou annoncer la liquidation pure et simple de l’usine TIM.

L’équipementier, filiale du groupe allemand Fritzmeier, basé à Quaëdypre, est en difficulté depuis le début de l’année. A l’origine de ces difficultés, le désengagement de son principal client, Caterpillar suite à la fermeture du site de production de Gosselies. Cela explique que l’industriel a assigné Caterpillar en justice. Le but ? Récupérer 130 millions d’euros estimation du préjudice subi.

Reprise

Après six marques d’intérêt, deux candidats à la reprise s’étaient officiellement déclarés auprès de ce dernier, dont l’ancien actionnaire Fritzmeier, mais qui s’est finalement désisté. La décision a été prise de repousser une ultime fois le verdict final ce jour, pour permettre à Fil Filipov de renforcer son plan et à l’Etat de confirmer ses engagements. Précisons que le conseil régional a déjà promis une avance remboursable de quelque 3,5 millions d’euros et l’Etat est sollicité environ à même hauteur. D’ultimes validations sont apparues nécessaires pour vérifier la conformité de ces soutiens à la réglementation européenne concernant les aides aux entreprises de plus de 250 salariés. En parallèle, Caterpillar apporterait un engagement sur une prise de commandes par avance de quelque 4,2 millions d’euros.

J-N.O