Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Terrassements alpins pour une pelle Hyundai

Constructeurs – Terrassements alpins pour une pelle Hyundai

12 mars 2018
<span>Constructeurs</span> – Terrassements alpins pour une pelle Hyundai

A la fin de l’an passé, Marjollet s’est chargé des travaux de terrassement de la remontée mécanique de la Tête des Saix sur la station des Carroz d’Arâches, en Haute-Savoie. Basée à Saint-Jeoire-en-Faucigny, cette entreprise a utilisé une nouvelle pelle Hyundai (HX520L) achetée auprès du concessionnaire lyonnais de la marque, Curty Matériels.

Dernière acquisition de Marjollet, cette pelle lui a été livrée début juin. « Nous savions que l’année 2017 serait une année importante pour notre entreprise concernant les chantiers de terrassement, et nous avions besoin de remplacer une pelle de 40 tonnes par une autre affichant un plus gros tonnage, soit, de plus de 50 tonnes, et c’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers le concessionnaire Curty Matériels afin de compléter notre gamme et donc d’acquérir une nouvelle machine plus en adéquation à notre métier et à notre surcharge de travail », explique Jérôme Marjollet, P-DG de la société.

Après avoir travaillée environ 300 heures dans la région d’Hautecombe, la machine a évolué sur le chantier de la station pendant plus de cinq mois, affichant plus de 550 heures au compteur, du terrassement de masse pour l’essentiel. Sur ce chantier situé 2 100 m d’altitude, elle a terrassé une couche de calcaire très dur à raison d’une dizaine d’heures et d’un volume de 500 à 700 m3 par jour.

« C’est une machine parfaite, et qui est très à l’aise pour de la production, que ce soit avec la XR52 ou le BRH », se félicite Jérôme Marjollet. Un avis partagé par Mickael Sauze, son pilote, qui l’a montée en porte-engins à la station, parcourant 4 km en 1h10 minutes ! « Avant, je conduisais une pelle de 40 tonnes : le changement a été radical en prenant en main la pelle HX520L de Hyundai. Cette nouvelle série est une très belle évolution de la série 9A. On ressent bien l’amélioration du confort de la cabine, la stabilité de la machine, sa force. Ces différents points sont très agréables dans mon quotidien. Pour moi qui fais beaucoup de déroctage et du BRH, c’est une machine qui est très robuste. Elle est conçue pour travailler dans le dur et elle est vraiment plus solide que d’autres pelles du même tonnage », souligne le technicien. Depuis qu’elle en a terminé avec ce chantier, la pelle, qui a été équipée d’une dent de déroctage, évolue dans la vallée de l’Arve, à Chamonix.

J.D