Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Pourquoi le rachat de Terex par Zoomlion bloque ?

Constructeurs – Pourquoi le rachat de Terex par Zoomlion bloque ?

25 avril 2016
<span>Constructeurs</span> – Pourquoi le rachat de Terex par Zoomlion bloque ?

Les prémices d’une nouvelle étape dans la stratégie de développement des constructeurs chinois ? En révisant à la hausse son offre de rachat, Zoomlion prouve sa détermination à racheter Terex. Mais le dossier est complexe. Explications.

Les grandes manœuvres sont engagées. Face au ralentissement de leur marché domestique, les constructeurs chinois passent à l’offensive sur les marchés internationaux. Zoomlion est le premier et le plus actif, ayant officialisé une offre de rachat de Terex. Ce dernier est déjà en négociation avec Konecranes, pour une fusion destinée à réduire les coûts, mais qui n’est toujours pas finalisée. Ayant recommandé l’offre de Konecranes, le Conseil d’Administration de Terex dit examiner la nouvelle proposition de Zoomlion.

Blocage

Après avoir repoussé une première offre, Terex se dit prêt à examiner la seconde proposition avancée par Zoomlion, valorisant le groupe à 3,3 milliards de dollars US. Le rachat porterait sur l’intégralité du périmètre du conglomérat américain qui opère dans quatre métiers principaux :  les matériels pour la construction, avec la marque éponyme Terex, l’élévation et la manutention, avec la marque Genie, principale contributrice au chiffre d’affaires et au profit, la préparation et le traitement des matériaux avec les marque Powerscreen et Finlay, ainsi que le levage et la manutention industrielle, avec les marques Terex Cranes et Demag, Cette dernière a été opportunément relancée à Bauma 2016.

Bâti à force de croissance externe, le groupe Terex qui devait, selon son instigateur Ron DeFeo, « concurrencer Caterpillar », n’est pas parvenu à développer les synergies entre ses différentes activités. Hormis Genie, acteur de premier plan dans l’élévation et la manutention à l’échelle mondiale, les autres marques peinent à s’imposer sur le marché international. Côté américain, le rachat par Zoomlion pourrait être bloqué par le Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis, Terex étant lié par plusieurs contrats dits prioritaires avec le gouvernement américain. La société fournit aussi des grues mobiles dans des ports qui sont considérés comme des infrastructures stratégiques.

J-N.O

Photo : Après avoir acquis des PME européennes, en Italie et en Allemagne, Zoomlion convoite un groupe de dimension mondiale.