Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Liebherr : le chiffre d’affaires se contracte

Constructeurs – Liebherr : le chiffre d’affaires se contracte

5 mai 2017
<span>Constructeurs</span> – Liebherr : le chiffre d’affaires se contracte

-2,5%. Le chiffre d’affaires du premier constructeur européen s’est contracté de 2,5% en 2016, traduisant un manque à gagner de 228 millions d’euros par rapport à l’année précédente. Explications.

Malgré le repli, l’activité du groupe familial a globalement bien résisté. Dans un contexte économique difficile, caractérisé par un manque de visibilité, de nombreux facteurs de risques et une volatilité marquée des marchés, le chiffre d’affaires se maintient juste au-dessus des 9 Mds € (9,009 Mds €).

A ce niveau, il s’agit du troisième meilleur exercice du groupe, le record ayant été atteint en 2015. Le niveau de référence particulièrement élevé explique donc en partie, la baisse observée en 2016. Autre constat, des variations  contrastées selon les régions du monde. Si Liebherr a su profiter de la bonne conjoncture en Europe de l’Ouest, à l’exception du marché britannique qui s’est tassé,  comme en Europe de l’Est, l’industriel a été pénalisé par la faible demande enregistrée sur les continents américain, africain ainsi que dans la zone Asie-Pacifique.

Résultat ? Les ventes baissent en Amérique, en Afrique, en Extrême-Orient et en Australie, autant de marchés dont le principal moteur sont les secteurs miniers, pétroliers et gaziers. Les cours mondiaux de ces matières premières, toujours bas, ne favorisent pas l’investissement.

L’Europe solide

A contrario, le groupe a pu s’appuyer sur un marché domestique toujours aussi dynamique, son premier débouché, qui a enregistré une nouvelle croissance en 2016. Idem pour la France et les Pays-Bas, marchés traditionnellement forts pour la marque, qui consolide ainsi ses positions sur le continent.

A noter, le redressement du marché italien et la bonne orientation des ventes en Russie et en Pologne, qui contribuent à l’évolution positive du volume d’affaires en Europe de l’Est. Au Moyen-Orient, le groupe fait état d’un chiffre d’affaires 2016 comparable à celui de l’année précédente.

Les matériels de chantiers impactés

Bien qu’ayant enregistré une baisse de 4%, les ventes de matériels de terrassement comme de matériels pour les mines restent prépondérantes pour le groupe, avec une contribution au chiffre d’affaires de 5,4 Mds €. Matériels de terrassement, grues mobiles, grues à tour, techniques du béton et gammes Mining ont donc vu leur activité se contracter durant le dernier exercice. La vente de plusieurs pelles minières R 9200 en 2016, permet d’anticiper une reprise de la production mondiale de matières premières.

Alors que l’économie mondiale s’annonce légèrement plus dynamique qu’en 2016, tant dans les pays développés que dans les économies émergentes ou en développement, le groupe anticipe de renouer avec la croissance dès cette année. Liebherr prévoit donc une évolution positive de son chiffre d’affaires tant dans le domaine des matériels pour la construction que pour l’industrie minière. Cela explique que les investissements dans les sites de production et le réseau de distribution soient maintenus à un niveau toujours élevé. Une constante dans le groupe, qui aura engagé 751 millions d’euros d’investissements en 2016, soit une manne comparable à celles des années précédentes.

J-N.O

Photo : le modèle économique du groupe aux activités diversifiées démontre sa résilience aux variations conjoncturelles.

Liebherr : repères chiffrés

9,009 Mds € : chiffre d’affaires 2016

-2,5% : variation 2016/2015

298 millions d’euros : résultat net 2016

5,4 Mds € : CA matériels Construction et Mines

-4% : évolution 2016/2015

751 millions : investissements 2016

466 millions : amortissements 2016

42 308 employés : effectifs 2016

+1 ,8% : évolution 2016/2015