Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Altrad Plettac Méfran échafaude les ouvrages de génie civil

Constructeurs – Altrad Plettac Méfran échafaude les ouvrages de génie civil

19 décembre 2017
<span>Constructeurs</span> – Altrad Plettac Méfran échafaude les ouvrages de génie civil

Après avoir échafaudé la gare de Bordeaux, Altrad Plettac Méfran fournira et montera 3 000 tonnes de structures tubulaires dans celle d’Austerlitz en janvier. Cette filiale du groupe Altrad est connue pour les configurations qu’elle conçoit pour les secteurs de la construction, des monuments historiques ou de l’industrie, mais ses échafaudages sont également utilisés sur les chantiers de génie civil.

David Coussi, directeur commercial d’Altrad Plettac Méfran : « A Batimat, nous avons présenté un logiciel de visite virtuelle d’échafaudage. »

Filiale du groupe Altrad (échafaudages, bétonnières), la société Altrad Plettac Méfran est née de la fusion des entreprises Méfran et Plettac, rayonnant l’une dans l’Hérault, l’autre en Seine-et-Marne, rejointes il y a environ un an par Soframat Etem, basée dans le Val d’Oise, rappelle David Coussi, directeur commercial.

L’ensemble représente un chiffre d’affaires de 62 millions d’euros avec 115 salariés, dont 50 technico-commerciaux qui suivent une clientèle qui va de l’artisan aux majors du BTP. Deux bureaux d’études (8 personnes) réalisent les notes de calculs, les plans d’implantation, de calepinage et d’exécution.

Altrad Plettac Méfran commercialise des matériels produits dans les usines de la maison mère, mais ne charge pas du montage. Si nécessaire, elle renvoie ses clients vers les filiales spécialisés du groupe. C’est Arnholdt par exemple qui assemblera en début d’années les échafaudages de la gare d’Austerlitz.

Une gamme lourde pour le génie civil

La société réalise l’essentiel de son C.A dans les secteurs du bâtiment, des monuments historiques, de l’industrie et de la location d’échafaudage indépendante. La contribution du marché des travaux publics à ce chiffre reste marginale. Le groupe y travaille en effet avec d’autres filiales, comme Altrad Coffrage Etaiement. Altrad Plettac Méfran n’envisage donc pas de s’y développer plus avant.

Indirectement, et par l’intermédiaire des loueurs spécialisés, sa bannière flotte néanmoins sur les chantiers de TP. C’est le cas en ce moment à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, où ses structures tubulaires sont montées autour d’un pont autoroutier.

A côté de deux gamme légères destinées au bâtiment et à la petite industrie (Sécurifran, Multisécu +), la société propose une ligne d’échafaudage lourde qui peut être utilisés par les sociétés spécialisées dans la réhabilitation de monuments historiques, par les grands industriels et les geniecivilistes (Metrix).

Gamme phare d’Altrad Plettac Méfran sur le marché français, elle se distingue par le diamètre de ses tubes (49 mm) et leur épaisseur (3,2 mm). C’est aussi une gamme métrique. « Les longueurs et les largeur sont toujours multiples du mètre, explique David Coussi. Cela facilite l’implantation de l’échafaudage. »

Logiciel de visite virtuelle d’échafaudage

L’échafaudeur a profité de la dernière édition du salon Batimat pour montrer de nouveaux produits. Il a braqué les projecteurs sur un nouvel escalier de chantier hélicoïdal avec montage et démontage en sécurité.

Il les a braqués aussi sur une version de l’échafaudage Multisécu + (45 mm de diamètre, 2 mm d’épaisseur) qui reprend la rosace multidirectionnelle huit trous équipant la gamme lourde. « Nous pouvons ainsi frapper à toutes les portes », souligne le directeur commercial.

Altrad Plettac Méfran s’intéresse de près aux nouvelles technologies. L’entreprise a présenté encore un logiciel de visite virtuelle d’échafaudage. Son bureau d’étude a modélisé les plans de calepinage avec un autre logiciel (Sketchup). En chaussant des lunettes 3D, les architectes, les entreprises et les monteurs peuvent se déplacer sur une structure fictive. « Un outil d’aide à la conception, à l’implantation, à la vérification mais aussi de formation », résume David Coussi.

J.D