Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Réseaux - A la une – Kiloutou : le développement à l’international s’accélère

A la une – Kiloutou : le développement à l’international s’accélère

25 juillet 2018
<span> A la une </span> – Kiloutou : le développement à l’international s’accélère

 

 

Le récent rachat de GL Verleih NRW Gmbh à Cologne confirme l’activisme dont fait preuve le loueur hors de France. L’opération bouclée mi-juillet, s’inscrit dans le cadre de la poursuite du développement international pour Kiloutou qui, tout en confortant son statut de challenger en France doit désormais exister en Europe.

 

« Nous avons la volonté de poursuivre notre développement en France comme à l’international », confirme Olivier Colleau, président de Kiloutou, « depuis quatre ans, nous nous sommes implantés en Pologne, en Espagne, en Allemagne et en Italie, grâce à des opérations de croissance externes ». Si les opérations récentes concernent, pour l’essentiel, les marchés hors-France, l’hexagone reste un enjeu important pour le loueur. Parallèlement, il tend à consolider ses implantations européennes, à l’instar du marché outre-Rhin. « Nous sommes actifs dans quatre pays hors de France, qui tous, disposent d’un potentiel de marché et de croissance très importants », poursuit Olivier Colleau, « ils constituent donc la priorité avant d’envisager de prendre pied dans d’autres pays ».

Européanisation

A ce jour, 10% de l’activité est générée hors France. Avec 14% de son marché domestique, la France présente un réel potentiel de croissance pour le loueur, dans un environnement économique porteur. Parallèlement, l’international  représente également des leviers de croissance additionnels. Le loueur doit donc redoubler d’effort pour soutenir son expansion à la fois sur son marché national et international.  Avec 4 Mds €, le marché allemand de la location constitue une cible de choix pour l’enseigne française qui fonctionne par opportunités, en ciblant des acteurs locaux ou régionaux. Pays fédéraliste par excellence, l’Allemagne a structuré son offre locative au travers des PME, intervenant à l’échelle des « Länder ». Aussi, avec moins de 30 millions d’euros de CA toutes activités confondues, Kiloutou ne prétend pas peser localement. « Nous avons choisi comme vecteur de développement en Allemagne l’élévation, le marché allemand ayant pour spécificité une vraie dichotomie entre les spécialistes de cette catégorie de matériels et les loueurs spécialisés dans les gammes Terrassement ». Cela explique les trois acquisitions consécutives outre-Rhin, toutes dans l’élévation, finalisées entre 2016 et 2018. Le développement en Espagne obéit à la même logique, avec les intégrations successives de Rentecnicka (2015), Alvecon (2016), CTC de Maquinéria (2017) et Seralfe (2018). « Le point bas a été touché et, à ce stade de reprise, la location est le seul recours pour les entreprises de construction », analyse Olivier Colleau, « l’Italie présente la même typologie de marché, même si la crise y a été moins sévère ».

Investissements

« Nous observons une hausse de nos indices tarifaires qui est le fruit de notre volonté de les redresser après que les prix ont été fortement orientés à la baisse depuis 2011, avec clairement un impact sur les marges» , se félicite Olivier Colleau, « nous sommes volontaristes à poursuivre dans ce sens, même si la hausse des prix reste modeste ». Porté par la reprise de l’activité dans le secteur du BTP depuis deux ans, le loueur anticipe un ralentissement de la construction résidentielle, le non résidentiel restant bien orienté. Quant au TP, et considérant le pic d’activité à venir autour du Grand Paris, ils constituent à ce jour le premier vecteur de croissance pour le loueur. « Nous sommes déjà présent ssur les principaux chantiers du projet et avons programmé une montée en charge pour l’année prochaine », révèle Olivier Colleau, « nous investissements ont été fléchés en ce sens, s’agissant d’un projet de territoire, les travaux à réaliser vont tirer des besoins en termes d’infrastructures, de logements, de bureaux et d’équipements publics qui vont générer à un formidable appel de matériels ». Un constat s’impose : la croissance soutenue telle qu’elle s’observe autour des grandes métropoles se fait au détriment des territoires ruraux, y compris dans les métiers des TP. Les grands chantiers d’infrastructures de transports linéaires sont révolus. Sur ces acquis, et après avoir engagé plus de 180 millions d’euros en matériels neufs en 2018, le loueur maintient ses prévisions de croissance, avec, cependant, un bémol : « il est possible que la croissance ralentisse à partir de l’année prochaine ». Dans un marché cyclique, l’approche du cycle électoral pourrait avoir une incidence sur les investissements et affecter l’activité des entreprises de TP. Les fondamentaux de la location restent cependant au vert, la tendance de fond en faveur de l’économie de l’usage au détriment de l’économie de la possession, ne se démentant pas.

J-N.O

Photo : Olivier Colleau, Président de Kiloutou : « Nous sommes au cœur d’un cycle de croissance qui devrait perdurer jusque en 2020 voire 2021. »