Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réglementation - Motorisation – Vers des normes européennes d’émissions plus strictes

Motorisation – Vers des normes européennes d’émissions plus strictes

18 juillet 2016
<span>Motorisation</span> – Vers des normes européennes d’émissions plus strictes

Le Parlement européen a tranché. L’étape 5 sera une réalité dès 2019. D’ici à trois ans, la réglementation applicable aux émissions des moteurs des matériels de chantiers sera durcie.

Le compte à rebours a commencé, mardi 5 juillet, quand le Parlement européen a approuvé à une écrasante majorité le texte portant sur les « limites d’émissions et réception par type pour les moteurs à combustion interne destinés aux engins mobiles non routiers. La nouvelle étape dans les réductions légales des émissions de particules fines et d’oxydes d’azote introduit de nouveaux seuils, plus bas que ceux actuellement en vigueur. Dès 2019, les moteurs d’engins mobiles non routiers évolueront vers une nouvelle génération qui se veut ultra-propre, conforme aux normes d’émissions « Étape 5 ».

Ce texte avait préalablement été approuvé par la Commission le 15 septembre 2015. Il instaure de nouvelles limites pour les émissions polluantes des moteurs d’engins de chantier et entrera en vigueur en 2019 ou 2020 selon les puissances concernées. A cette échéance, l’Europe aura alors « les machines les plus propres au monde » se félicite le CECE, le syndicat européen des fabricants de machines, qui a suivi le dossier de près. Aussi, cette évolution réglementaire constituera l’un des sujets qui fera certainement l’un des thèmes abordés à l’occasion du congrès du CECE qui se tiendra en septembre à Prague

J-N.O