Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels, Réglementation - -La norme sur les cabine sanitaires mobiles autonomes reconduite

-La norme sur les cabine sanitaires mobiles autonomes reconduite

9 janvier 2019

Cinq organisations professionnelles européennes, dont l’ex Syndicat National des Professionnels du Sanitaire Mobile (devenu depuis le début de l’année la Commission DLR « Sanitaires et Unités Mobiles ») se sont associées en 2008 pour soumettre un projet de norme auprès du Comité Européen de Normalisation (CEN). Cette norme vient d’être reconduite pour 5 ans.

L’enjeu est d’importance s’agissant de l’instauration d’exigences techniques minimales, en termes de sécurité et d’hygiène, pour la mise en place de cabines sanitaires mobiles et autonomes et l’utilisation de produits sanitaires associés, sur chantiers ou lors d’événements. En 2012, la norme européenne NF EN 16194 « cabines sanitaires mobiles autonomes – exigences relatives aux services et produits, liées à la mise en place des cabines et des produits sanitaires » a officiellement été publiée par l’Afnor.
Pour créer cette norme européenne, les 5 syndicats initiateurs de la démarche se sont appuyés sur les travaux de l’association professionnelle allemande BDE, qui avait déjà entamé des travaux d’écriture en ce sens dans son pays. En 2012, celle-ci a été transposée dans les pays dont sont originaires les 5 organisations professionnelles : Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni. Elle est mise en application dans 33 pays du CEN.

Exigences techniques minimales

La norme européenne NF EN 16194 est une norme de services, d’application volontaire, qui concerne les cabines sanitaires mobiles (à l’exclusion des toilettes sèches) qui ne sont pas raccordées à un collecteur d’assainissement. Elle spécifie des exigences relatives à l’utilisation de matériels écologiques et sécuritaires adaptés au contexte du site, un entretien et une vidange hebdomadaire avec des produits appropriés, hygiéniques et respectueux de l’environnement, qui limitent les odeurs dans le temps.
Cette norme est adaptée au Code du Travail français qui oblige de mettre à disposition des travailleurs les moyens leur permettant d’assurer leur propreté individuelle (vestiaires, lavabos, cabinets d’aisances et le cas échéant douches). Tous les ans, 150 000 chantiers, en France, ne sont pas équipés d’espaces sanitaires. La norme prévoit l’installation d’une cabine d’aisance pour 10 personnes alors que le Code du Travail en prévoit une pour 20 personnes.

J-N.O

Photo : Le standard européen encadre la bonne utilisation des cabines sanitaires mobiles autonome.