Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Véhicules industriels Volvo Trucks

Véhicules industriels Volvo Trucks

30 septembre 2019
<span> Véhicules industriels <span/> Volvo Trucks

Du FL 4×4 au FMX pour les chantiers extrêmement sollicitants, en passant par le FE plus polyvalent en approche et le FH configuré spécialement, l’offre de Volvo Trucks est exhaustive. Les carrosseries sont tout aussi plurielles et les motorisations de plus en plus diverses. Revue de détails avec Jérôme Flassayer, responsable Produit Volvo Trucks.

« Sur les chantiers du Grand Paris sur lesquels nous avons positionné depuis peu des FH approche chantier, les véhicules vont évoluer sur des profils de bonnes routes sur une cinquantaine de kilomètres avant d’accéder à un chantier pour charger ou décharger avant de repartir décharger ou charger, phases durant lesquels il va évoluer pendant 2 à 3 km sur des routes très accidentées. Le besoin se concentre donc autour de véhicules d’approche chantier, la configuration chantier se caractérisant par sa capacité de franchissement et la garde au sol ce qui va déterminer le choix des suspensions et du type d’essieux et le nombre de ponts moteurs », observe Jérôme Flassayer, « en France, le camion de chantier le plus courant est le 8×4, devant les 6×4 et les 4×2, équipé majoritairement de benne. Les exploitants savent ce qu’ils veulent comme carrosserie et traitent directement avec leur carrossier habituel ».

Configurateur

Considérant le contexte d’évolution de ces camions, la robustesse du châssis est le premier critère de sélection des exploitants. La facilité d’équiper le porteur, en fonction de l’équipement sélectionné est également prise en compte. A ce titre, la conception du châssis Volvo, avec des longerons droits, facilitant la pose de faux châssis et une bonne distribution des différents éléments de carrossage facilitent le montage. « Nous mettons à disposition de nos clients des spécialistes en support des carrossiers pour les accompagner dans l’équipement et qui assurent l’interface technique et réglementaire pour définir la configuration du véhicule et son carrossage », souligne Jérôme Flassayer, « Le configurateur Volvo permet de créer son propre véhicule en le personnalisant selon les besoins du client tout en intégrant les contraintes du carrossier. A la clé, une configuration optimisée, choisie module par module, avec les éléments les plus adaptés, y compris la motorisation, la transmission, les ponts ou les configurations d’essieux ». En matière de cylindrée, les motorisations diesel sont déclinées en différentes versions (de 5 à 16 l, les véhicules « chantiers », trustant les moteurs de 11 , 13 et 16 l).

 Le FMX représente 20% des ventes globales de Volvo Trucks en France.

Côté motorisations alternatives, Volvo Trucks propose un moteur de 9 l de cylindrée fonctionnant au gaz naturel comprimé et un moteur de 13 l fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Le surcoût de ces technologies dans le contexte d’utilisation propre au secteur de la construction, la question de l’autonomie avec la problématique du réseau d’approvisionnement, expliquent le manque d’appétence pour ces alternatives. Pour autant, des solutions alternatives au diesel sont nécessaires dans de nombreuses métropoles, avec une demande spécifique pour le GNL pour continuer à pouvoir accéder dans certaines grandes agglomérations, à l’image de Paris qui imposera dès 2024 de disposer de la vignette Critère 1 pour pouvoir accéder au centre-ville ». Conséquence : dans le cas d’un camion fonctionnant au gaz naturel comprimé, la technologie du moteur à essence à allumage commandé, exige d’avoir une transmission Allison à convertisseur de couple –indispensable pour monter en régime et pallier le couple moindre du moteur-, compte tenu des caractéristiques de cette motorisation.Jérôme Flassayer ; « Avec le FMX, nous disposons d’un camion de chantier dédié aux applications de la construction, ce qui est déterminant sur un marché en forte progression depuis 3 ans

De fait, cette configuration est moins adaptée aux contraintes des camions de chantiers et d’approche chantier. A contrario, la technologie fonctionnant avec du gaz naturel liquéfié mise au point par Volvo Trucks fonctionnant à l’identique d’un moteur diesel, soit avec les mêmes puissances et les mêmes couples moteur, s’avère plus pertinente. « Nos clients qui évoluent dans la construction recherchant de la puissance et du couple moteur s’y retrouvent », assure Jérôme Flassayer. « Le fait de partager certaines technologies, notamment dans le domaine des motorisations, avec Volvo Construction Equipment, nous confère un réel avantage, nous permettant, pour certains clients, de pouvoir présenter une offre complète de véhicules et matériels de chantier ».

Préconisation

Dans tous les cas de figure, la capacité à accompagner l’acheteur dans sa démarche est fondamentale. C’est toujours l’activité du client qui va conditionner la géométrie du véhicule (garde au sol, angle d’attaque, angle de fuite, nombre d’essieux moteurs). Il est donc important de partir du besoin de l’exploitant, de la sévérité de l’usage, du type de terrain et de la charge nécessaire pour choisir meilleure silhouette finale et atteindre la productivité attendue dans la durée.

J-N.O

Photo : Volvo Trucks propose qui dispositif d’assistance qui filtre les retours de volant de la direction dans les ornières améliore significativement le confort, la sécurité et la précision de conduite sur les terrains particulièrement accidentés.