Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels -
PUBLI-INFORMATION
Le nettoyeur haute pression, un basique indispensable

PUBLI-INFORMATION
Le nettoyeur haute pression, un basique indispensable

6 juin 2019
<div>PUBLI-INFORMATION</div> Le nettoyeur haute pression, un basique indispensable

Le nettoyeur haute pression est un équipement particulièrement utile sur un chantier. Il présente de multiples applications et se rend très vite indispensable. Reste à bien le choisir selon vos besoins.

Les multiples atouts du nettoyeur haute pression

Le nettoyeur haute pression, ou hydro-nettoyeur, s’est démocratisé. On le trouve dans de nombreux foyers, où il sert à nettoyer la voiture ou éliminer la mousse qui s’est incrustée sur la terrasse. Mais les professionnels l’ont adopté de longue date, pour décoller les salissures tenaces ou incrustées, et il est toujours aussi indispensable :

  • Pour nettoyer une façade, dans le cadre d’un projet de rénovation, en
  • Pour décrasser une allée bétonnée ou pavée,
  • Pour nettoyer, en fin de journée, les outils mais aussi les machines utilisées sur le chantier, et ainsi prolonger leur durée de vie : de la bétonnière à la pelleteuse, un petit nettoyage express les débarrasse des résidus de mortier comme de la boue,
  • Pour déboucher les canalisations,
  • Etc…

 

Une puissance à maitriser

Attention, le nettoyeur haute pression doit être utilisé avec précaution sur les surfaces fragiles. Pas question par exemple de l’utiliser sur une terrasse en bois, et mieux vaut faire un essai préalable avant de nettoyer des surfaces peintes (à moins de vouloir les décaper !), le verre, la pierre calcaire…

Il est également nécessaire d’utiliser les bons accessoires : vous pourriez avoir besoin d’une buse à jet variable (qui permet de passer d’un jet-crayon à un jet éventail), d’une brosse rotative (pour la carrosserie de la voiture par exemple), d’un flexible de débouchage, etc.

Enfin, pensez à vous protéger. Portez une tenue étanche (surtout pour nettoyer en hauteur), des gants si vous utilisez un détergent, et ne vous laissez pas surprendre par le recul au démarrage !

 

Quel nettoyeur pour vos besoins ?

Du modèle grand public d’entrée de gamme au modèle professionnel très puissant (en faisant abstraction des nettoyeurs thermiques, c’est-à-dire avec un moteur à essence et non électrique, très onéreux), la gamme de produits est large. Lequel choisir ?

Côté puissance, sachez qu’à partir de 130 ou 160 bars, vous accédez à des usages multiples, y compris dans un cadre professionnel. La puissance des modèles électriques peut toutefois aller jusqu’à 220 bars, voire bien au-delà pour des modèles thermiques (un modèle thermique sur remorque peut atteindre 300 ou 500 bars !). Mais une telle puissance ne sera utile que dans l’industrie ou sur des chantiers lorsqu’il faudra décaper une façade crépie par exemple, et s’accompagnera d’un poids important.

De plus, le choix ne se limite pas à la pression de sortie de l’eau : vous devez également tenir compte du débit. La pression va caractériser la force d’impact de l’eau sur la surface à décrasser, le débit la quantité d’eau qui va être projetée et évacuer les saletés décollées.

Le bon compromis, pour un usage professionnel ou semi-professionnel : 160 à 200 bars, et un débit de 500 litres/heure environ.

 

Choisissez un moteur puissant

En revanche, pour un usage intensif, veillez à choisir un nettoyeur doté d’un moteur puissant. En effet, un moteur inférieur à 1800 watts sera réservé à un usage occasionnel. Au-delà de 2000 watts, vous pourrez nettoyer une façade entière, une piscine, une toiture : c’est déjà un équipement semi-professionnel voire professionnel.

Mais n’oubliez pas de vous assurer, lors de votre choix, que de nombreux accessoires sont proposés pour le modèle qui vous intéresse. Différents modèles de brosses, buses, et autres kits d’hydro-sablage pourraient vous être tôt ou tard utiles. Il serait dommage de ne pas pouvoir les adapter sur votre nettoyeur haute-pression !