Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériels compacts – Comment les ventes ont-elles évoluées au premier semestre ?

Matériels compacts – Comment les ventes ont-elles évoluées au premier semestre ?

21 septembre 2015
<span>Matériels compacts</span> – Comment les ventes ont-elles évoluées au premier semestre ?

Les craintes exprimées par les fabricants de matériels compacts en début d’année se sont confirmées au premier semestre. Le premier semestre est en repli sensible. Quelles sont les familles de machines les plus touchées ? Réponse du pôle économique du Cisma.

Les industriels étaient alors plutôt satisfaits des résultats de l’année écoulée avec un chiffre d’affaires en progression de 9%, avec des ventes qui avaient été soutenues par les loueurs. Bémol, les carnets de commandes étaient orientés à la baisse (y compris pour les pièces détachées), inférieurs à ceux de l’année précédente sur un an et les perspectives d’activité tirées au plancher (1,5 mois). Les industriels anticipaient un premier trimestre très compliqué, un premier semestre difficile et in fine, une année faible. Ils tablaient sur un reflux de 10 à 15 % du marché français, avec une forte baisse des achats des entreprises de travaux publics, sur un repli de 20% du côté des loueurs nationaux et sur une stabilité du côté des autres entreprises de location, avec la possibilité que celles-ci suspendent leur investissement. En revanche, ils s’attendaient à enregistrer des commandes à partir de mai ou juin pour des livraisons à l’automne.

Pelles et chargeuses en retrait

Aujourd’hui, constate le Cisma, les ventes se situent au niveau de 2010, soit environ 10 000 machines par an environ. En cumul à fin juin, les ventes de chargeuses pelleteuses avaient reculé de 9% ; celles de pelles sur pneus de moins 11 t et de de chargeuses sur pneus de moins de 5,5 t de 50% ; celles de pelles sur chenilles inférieures à 12 t de plus de 30% et celles de chargeuses compactes de 11%. « Les craintes exprimées en janvier se sont révélées exactes », commente l’organisation professionnelle. Les ventes de pelles de 0 à 12 t ont légèrement rebondi en mai et juin, tandis que celles de pelles sur pneus e moins de 11 t se sont stabilisées. Dans les trois autres familles de matériel, la chute se poursuit. Précision, le secteur de la location se distingue par son atonie. En comparaison avec l’an passé, les ventes réalisées avec loueurs restent très faibles. En prenant une hypothèse haute, le Cisma estime qu’elles devraient céder 40% sur les machines compactes, soit un repli nettement plus prononcé que celui prévue en jancier dernier par les industriels.

J.D