Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - Jeux Olympiques 2024 – Les priorités de la Société de livraison des ouvrages olympiques.

Jeux Olympiques 2024 – Les priorités de la Société de livraison des ouvrages olympiques.

3 février 2020
<span> Jeux Olympiques 2024 </span> – Les priorités de la Société de livraison des ouvrages olympiques.

A l’issue d’une année 2019 marquée par le lancement des deux villages et de la concertation, l’année en cours s’annonce sous le signe de l’opérationnel. Trois axes d’action ont été définis pour permettre d’être au rendez-vous olympique de 2024. Précisions

Engager les travaux et renforcer la concertation et la participation citoyenne, concrétiser les opportunités offertes par les projets pourvoyeurs d’emplois et d’opportunités professionnelle et formaliser l’engagement environnemental inédit dans l’histoire des Jeux sont les priorités fixées par Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la structure en charge des ouvrages à construire. Pour lui, 2020 est l’année de basculement dans l’opérationnel avec le lancement des projets les plus symobliques marquant la première phase des travaux avec les déconstructions sur le site du futur Village Olympique et Paralympique. Cette phase est accompagnée d’une montée en puissance de la concertation et de la participation citoyenne sur le terrain.

En termes de concertation, une dizaine d’ateliers seront organiséssur les futurs usages dans les espaces publics du Village et entre les opérateurs et les citoyens au sujet de l’architecture, la conception des cœurs d’îlots, la programmation des rez-de-chaussée. Une démarche sur les espaces publics pour interroger les habitants et les riverains sur les usages dans le futur quartier autour des thèmes : se restaurer, se cultiver, se dépenser, se connecter, cultiver, s’amuser, s’informer, se détendre, se déplacer, vivre-ensemble, célébrer…est prévue.

Grands ouvrages

Au programme également, un travail sur l’identité artistique de la ZAC Village Olympique et Paralympique. Concrètement, le calendrier des grands ouvrages : Village Olympique et Paralympique(Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis). Plusieurs mois seront nécessaires pour déconstruire, dès cette année, certains bâtiments et préparer les terrains qui accueilleront les futures constructions. Les travaux d’aménagent débuteront dans la foulée au printemps 2020.Dès le premier trimestre 2021, la construction des bâtiments du Village Olympique et Paralympique commencera.
De 2021 à 2023, sont programmés, les travaux de construction et d’aménagement : des espaces publics : les voiries (piétonnes, cyclables ou circulées), les places, les espaces verts et les berges de Seine ;▪des bâtiments : logements locatifs (sociaux ou privés), en accession à la propriété, bureaux pour les entreprises, rez-de-chaussée dédiés aux commerces et services ;▪des équipements : écoles maternelles et élémentaires, gymnases, crèches…
Des aménagements complémentaires seront réalisés pour faire du projet du Village Olympique et Paralympique un ensemble cohérent et complet : passerelle sur la Seine entre Saint-Denis et L’Ile-Saint-Denis construite par le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, enfouissement des lignes à haute tension réalisé par RTE (Réseau de Transport d’Électricité) et création d’un mur antibruit le long de l’A86 par l’État.

Le compte à rebours prévoit la mise à disposition du Village par les opérateurs immobiliers dès le 1er mars 2024, avant la tenue des JO dy .26 juillet au 11 août 2024, puis, à partir du 8 septembre la tenue des Jeux Paralympiques. La restitution du Village par Paris 2024 aux opérateurs et démarrage des travaux de réversibilité est programmée pour le 1er novembre 2024.

Emplois

D’ici 2024, les grands chantiers sont très nombreux en Ile-de-France et tout particulièrement en Seine-Saint-Denis : chantiers du Grand Paris, livraison des ouvrages Olympiques et Paralympiques par la Solideo et l’ensemble des maîtres d’ouvrage, opérations de rénovation urbaine… Des centaines de marchés seront publiés dans les secteurs d’activité liés à la construction, parmi les quels 25% seront réservés aux TPE, PME et aux structures de l’économie sociale et solidaire (ESS). Pour la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024, plus grand événement sportif mondial, le volume d’emplois mobilisés pour la construction des ouvrages Olympiques est estimé à 11 700, selon la cartographie des emplois de Paris 2024 présentée le 4 avril 2019. Selon les Contrats d’Études Prospectives actualisés 2019-2024, les besoins en emplois supplémentaires sont, sur les 5 prochaines années en Ile-de-France, estimés à 22 600 dans le secteur des Travaux Publics et 46 000 dans le secteur du bâtiment. La construction des ouvrages Olympiques est bien spécifique : elle concentrera des besoins très importants en main d’oeuvre sur une période courte de 3 ans (2021, 2022 et 2023) et dans des délais impératifs. Les chantiers Olympiques ont besoin de tous les types de compétences du BTP et de compétences spécifiques liées à nos ambitions : excellence environnementale, accessibilité universelle des ouvrages, innovations durables. Aussi la priorité est de mobiliser et de coordonner les acteurs de l’emploi et des filières professionnelles afin d’informer les jeunes de ces opportunités.

J-N.O

Photo : Le département de la Seine-Saint-Denis, qui abrite déjà le Stade de France, est le grand bénéficiaire du programme d’infrastructures sportives à construire.