Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels, Réseaux - Hitachi Construction Machinery Europe – Fin programmée de l’assemblage des mini-pelles en Hollande

Hitachi Construction Machinery Europe – Fin programmée de l’assemblage des mini-pelles en Hollande

1 juin 2020
<span>Hitachi Construction Machinery Europe</span> – Fin programmée de l’assemblage des mini-pelles en Hollande

Face à la détérioration de la conjoncture européenne, l’industriel japonnais réorganise son outil de production et annonce la fermeture de son usine d’Oosterhout.  Explications.

 

Hitachi Construction Machinery Europe exploitait deux sites industriels en Hollande. L’un dédié à l’assemblage de mini-pelles, l’autre spécialisé dans la préparation et la personnalisation des machines en provenance des usines japonaises du groupe. Les activités de distribution de pièces et de vente et de service sont maintenues aux Pays-Bas. La décision de la direction de Hitachi Construction Machinery Europe NV (HCME) de déplacer les activités de production et d’assemblage actuellement en cours à Oosterhout vers le site de production actuel de HCME à Amsterdam doit permettre de se concentrer sur la production de machines personnalisées, cela afin de mieux répondre à la demande croissante de ses concessionnaires européens.

Crée pour gagner en compétitivité dans le domaine des mini-pelles, l’usine d’Oosterhout n’a jamais atteint les niveaux critiques de production.

Économies d’échelle

La production et l’assemblage de machines standard seront rapatriés au sein des usines japonaises. La démarche est encadrée par un processus de consultation avec le comité d’entreprise et les discussions avec les syndicats pour ce projet de délocalisation. Quelques 115 emplois sont menacés par la nécessaire rationalisation de l’outil industriel et l’impérieux besoin de réaliser des économies d’échelle. Afin de garantir la pérennité de l’entreprise à plus long terme, et donc de sauvegarder l’emploi en Europe, l’industriel a revu son modèle économique. Il entend offrir à ses concessionnaires des solutions plus personnalisées pour les matériels de la marque produites au Japon. Une demande récurrente de la part du réseau, qui se fait le relai des exploitants européens, et qui suppose d’optimiser les interventions souvent longues et parfois coûteuses (exemple : le retrait et le remplacement de la cabine pour installer un système de chauffage), de « customisation ».

Hitachi Construction Machinery Europe NV veut concentrer la personnalisation des matériels dans son usine d’Amsterdam

Investissements

Les machines standard commercialisées par le réseau seront principalement issues des lignes de production japonaises. En adoptant cette nouvelle organisation, HCME NV veut répondre à la demande croissante pour des configurations de machines « sur mesure ». Un potentiel conséquent sur le marché européen, réputé pour être particulièrement concurrencé et sur lequel l’aptitude d’un fabricant et de son réseau de distribution proposer des solutions « personnalisées», constitue un véritable avantage concurrentiel. Parallèlement, des investissements seront réalisés pour renforcer les capacités de la marque dans des domaines tels que le service, les pièces de rechange, la formation et la location. Cette dernière, qui constitue l’un des leviers de développement en Europe, est appelée à se développer, notamment auprès des distributeurs de la marque. Tous ces changements devraient permettre à HCME de répondre à la demande du marché européen de manière plus orientée client et plus efficace. Selon le calendrier prévisionnel, la phase de négociations devrait être terminée à la rentrée. Elle laissera la place à la phase plus opérationnelle de la réorganisation. Une période de transition qui durera plusieurs mois, la fin des opérations étant prévue pour décembre 2021.

J-N.0