Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Matériels - Equipements de chantier – Comment l’exosquelette va transformer vos chantiers

Equipements de chantier – Comment l’exosquelette va transformer vos chantiers

2 juillet 2018
<span>Equipements de chantier</span> – Comment l’exosquelette va transformer vos chantiers

Bras articulés, jambières, armatures intégrales… Robotisés ou non, les exosquelettes ont récemment fait leur apparition dans de nombreux secteurs d’activité. Leur diffusion dans les entreprises de TP va entraîner de profonds changements dans l’organisation des travaux. Explications.

Arrivés récemment dans les entreprises, les exosquelettes désignent tout système mécanique ou textile à contention, revêtu par une personne pour l’assister physiquement dans l’exécution d’une tâche, par une compensation de ses efforts et/ou une augmentation de ses capacités motrices. Des entreprises de toutes tailles et de différents secteurs d’activités se lancent aujourd’hui dans l’expérimentation, voire l’acquisition d’exosquelettes pour gagner en productivité, innover ou améliorer les conditions de travail. Si les premières études expérimentales démontrent que ces nouvelles technologies d’assistance physique peuvent s’avérer efficaces pour limiter les contraintes musculaires, leur usage en situation réelle de travail soulève néanmoins de nombreuses questions pour la prévention des risques professionnels liés à la charge physique et, en particulier des troubles musculosquelettiques (TMS).

Prévention

Conçus pour assister physiquement les salariés dans l’exécution de certaines tâches et améliorer les conditions de travail, ces dispositifs ne sont pas neutres vis-à-vis de la personne qui les porte. Ils posent même de nouvelles questions relatives à la santé et la sécurité. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui mène des travaux sur l’intérêt et les limites de l’utilisation des exosquelettes lance une nouvelle offre d’information pour accompagner les entreprises dans l’acquisition et l’utilisation de tels dispositifs. Loin d’être une solution clé en main, le recours à ces aides doit s’intégrer dans une véritable démarche de prévention. Les effets de leur introduction à un poste de travail doivent être évalués et suivis dans le temps?  En parallèle de ses travaux de recherche sur le sujet, l’INRS lance une nouvelle offre d’information pour apporter aux entreprises des éléments de compréhension avant qu’elles n’équipent leurs salariés. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) est un organisme scientifique et technique qui travaille au plan institutionnel, avec la CNAM, les Carsat, Cramif, CGSS et plus ponctuellement pour les services de l’État ainsi que pour tout autre organisme s’occupant de prévention des risques professionnels. A ce titre, il développe un ensemble de savoir-faire pluridisciplinaires qu’il met à la disposition de tous ceux qui, en entreprise, sont chargés de la prévention : chef d’entreprise, médecin du travail, instances représentatives du personnel, salariés,.

J-N.O

P1 : Pour aider les acquéreur à mieux anticiper les conséquences de l’utilisation d’un exosquelette, l’INRS publie un guide thématique..

P2 : Six points de vigilance doivent faire l’objet d’une vigilance particulière.

Tous crédits : INRS