Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Matériels - Constructeurs – Ce que change la disparition du fondateur d’Hidromek

Constructeurs – Ce que change la disparition du fondateur d’Hidromek

3 décembre 2018
<span>Constructeurs</span> – Ce que change la disparition du fondateur d’Hidromek

Le constructeur Hidromek a annoncé le 21 novembre le décès d’Hassan B. Bozkurt. Le président et fondateur de la société s’est éteint à Ankara dans sa 71e année. En quatre décennies, il a hissé sa société dans le classement des 50 premiers constructeurs de matériels mondiaux. Sa disparition accélère le changement de management à la tête de l’entreprise, avec l’arrivée aux commandes de la deuxième génération.

Cet ingénieur d’Ankara, passionné de mécanique, a toujours donné la priorité à la qualité et à la technicité de ses matériels. Après avoir démarré dans la conception d’équipements hydrauliques, il s’est progressivement imposé comme un acteur majeur sur son marché domestique en développant, en 1989, la HMK 80. Cette chargeuse-pelleteuse dont les caractéristiques étaient spécifiques aux besoins des exploitants turcs. Une machine robuste, fiable et aux performances élevées, capable de travailler intensément dans les conditions les plus dures. Des attentes partagées avec d’autres exploitants en Asie mineure, au Proche et Moyen-Orient ainsi qu’en Afrique, qui ont permis d’internationaliser progressivement l’activité.

Parallèlement, la diversification de l’offre était engagée avec le lancement des premières pelles hydrauliques sur chenilles au début des années 1990. La HMK220LC a donné naissance à une gamme longue, sur chenilles et sur pneus, confortant le statut d’Hidromek comme leader en Turquie. Les années 2000 ont été celles de l’organisation internationale de la société, de la mise à niveau de l’outil de production et des premiers partenariats avec des fournisseurs mondiaux. À partir de 2010, la croissance s’accélère, la marque ajoutant des niveleuses, des compacteurs et des chargeuses sur pneus à son catalogue. Sous l’impulsion d’ Hassan B. Bozkurt, Hidromek se métamorphose en full liner des matériels de terrassement. La création d’un studio de design intégré lui permet d’affirmer un style et accroît significativement la visibilité de la marque.

Industriel méticuleux

Plus récemment, le fondateur avait lancé un projet industriel colossal, avec la construction d’une nouvelle usine à Ankara. Un site de 1 million de m² doté des outils de production les plus avancés et destiné la fabrication des gammes les plus diffusées. Cette cinquième manufactures d’Hidromek, la quatrième en Turquie (l’entreprise exploite une fabrique en Thaïlande), faisait la fierté de son président. Ce dernier était alors à la tête d’une société employant quelque 2 000 personnes et dont la capacité de production dépasse les 10 000 unités par an.

De fait, tout au long de sa carrière, Hassan B. Bozkurt, fervent adepte d’une stratégie d’intégration verticale, s’est attaché à disposer d’un outil de production performant. Les procédés industriels en cours dans ses usines sont au niveau de ce qui se fait en Europe. Les outils CAO/DAO,  les robots de découpe et de soudure, les imprimantes 3D et les machines à usiner sont de dernière génération et concourent à la qualité perçue des matériels. Il a également été à l’origine d’accord de développement avec des fournisseurs tels que ZF et John Deere.

De quoi lui permettre de se développer en Europe, « le marché naturel d’Hidromek », comme sur le grand export, la marque étant commercialisée dans plus de 50 pays. « De par la tradition technique et la culture d’ingénieur qui caractérisent la société, notre approche consiste à concevoir des matériels de TP étudiés pour permettre à nos clients de travailler le plus efficacement et le plus économiquement possible », confiait Hassan B. Bozkurt à Chantiers de France. « Hidromek doit se positionner sur la technicité et la qualité de ses machines, en affirmant la force de la marque, notamment par un design très caractéristique. » Cet héritage est désormais aux mains de ses enfants, Mustapha et Ahmet, aux commandes de l’entreprise. Ils auront la lourde mission de poursuivre dans la voie tracée par leur père avec l’ensemble de l’équipe dirigeante.

J-N.O