Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Covid 19 – L’évacuation des terres sécurisée

Covid 19 – L’évacuation des terres sécurisée

14 avril 2020
<span> Covid 19 <span/> – L’évacuation des terres sécurisée

Comment s’assurer des moyens de protection contre la propagation du coronavirus qui conditionnent la reprise sur les chantiers de construction quand la gestion des déblais implique des contacts humains rapprochés ? En adoptant un processus 100% digital.

Hesus, l’outil digital adapté aux contraintes sanitaires qui repose en partie sur la solution Ubysol développée par Bouygues Travaux Publics en est une illustration. Le spécialiste de la gestion des déblais, propose une solution pour éviter les contacts lors de l’évacuation des terres et ainsi s’affranchir des risques de contamination liés à la manipulation des différents documents papiers. Le principe : avec le capteur connecté Ubysol, le suivi des terres excavées se fait sans contact physique ! Le dispositif, développé et mis au point par Bouygues Travaux Publics, s’appuie sur la technologie NFC (Near Field Communication), selon un principe similaire à celui utilisé pour le paiement sans contact disponibles sur téléphone portable. Assigné à un camion, toutes les informations propres au véhicule et ses déplacements sont enregistrés par le capteur fixé sur la benne. Un inclinomètre permet de détecter où et quand la terre est déversée. Les données NFC lues par un smartphone ou une tablette, sont ensuite consultables via un site spécifique, à configurer selon ses besoins. A noter que pendant la crise sanitaire et pendant au moins deux mois après la reprise officielle des chantiers, l’application est gratuite. Pour information, en temps normal, le coût d’acquisition d’un capteur Ubysol est de 100 euros. L’exploitation de ses données nécessite un abonnement de 2000 euros par mois. Parallèlement, Hesus travaille à l’élaboration d’un nouveau service de logistique urbaine et le dimensionnement de la plateforme afin de récupérer l’intégralité des données remontées du chantier (cubatures des terres polluées, non polluées, valorisées, éliminées ….), exploitables afin, à termes, d’aider les collectivités à mieux choisir leur lieu d’implantation de leurs infrastructures.
J-N.O
Photo : Hesus s’engage à mettre 1000 capteurs à disposition d’ici à la fin du mois d’avril.