Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Coffrages – Hussor : réduire la pénibilité

Coffrages – Hussor : réduire la pénibilité

29 novembre 2016
<span>Coffrages</span> – Hussor : réduire la pénibilité
Mevlut Sen, directeur commercial de Hussor : « Les utilisateurs de coffrages veulent aller vers zéro pénibilité, y compris en grande hauteur (…), et réduire les temps d’accouplement. »

Mevlut Sen, directeur commercial de la société Hussor : « Les utilisateurs de coffrages veulent aller vers zéro pénibilité, y compris en grande hauteur (…), et réduire les temps d’accouplement. »

Hussor commercialise un coffrage métallique (H12+) qui affiche une résistance à la pression de 15 t/m2 et qui accepte les bétons autoplaçants. L’outil peut être utilisé dans le bâtiment mais aussi dans le génie civil pour le coulage de culées de ponts, de pieds-droits, de passages inférieurs ou supérieurs sur voies ferroviaires et de hauts voiles (15-20 m) avec des accessoires adaptés (tiges, écrous de fort diamètre). « Pour une entreprise, c’est la possibilité d’utiliser du matériel standard pour des ouvrages spécifiques et de grande hauteur », souligne Mevlut Sen, directeur commercial, en mettant l’accent sur la rapidité d’assemblage, grâce « à un pas rapide autonettoyant », et sur la sécurité de montage, l’opérateur étant entouré de garde-corps. Pour Mevlut Sen, les attentes des utilisateurs se recoupent. Tous souhaitent réduire la pénibilité (« y compris en grande hauteur ») et privilégient les accès par escaliers ou par nacelles aux échelles et aux trappes. C’est pourquoi, selon lui, les fabricants se sont tournés vers la conception de matériels pliables et dépliables, juxtaposables et superposables. Tous souhaitent également réduire les temps d’accouplement ou obtenir une bonne qualité de parement – 90 % des banches Hussor sont vendues avec une peau en inox. La conception de tiges de serrage traversantes et d’accessoires plus légers, l’amélioration de l’auto-stabilité des outils, la mécanisation de l’accrochage des colis ou le réglage de l’alignement et de la verticalité des panneaux, sont autant de pistes explorées par les industriels de la filière, détaille le directeur commercial. Hussor estime que « les marges de progression » se trouvent aujourd’hui dans la réduction de la pénibilité et dans l’amélioration de la productivité. Au début de l’an prochain, le fabricant présentera ainsi un coffrage équipé d’un dispositif de réglage électrique de la verticalité des panneaux.

J.D