Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Chargeuses articulées – Ce qu’Atlas Weycor dévoilera à Bauma 2019

Chargeuses articulées – Ce qu’Atlas Weycor dévoilera à Bauma 2019

21 janvier 2019
<span>Chargeuses articulées</span> – Ce qu’Atlas Weycor dévoilera à Bauma 2019

Montée en gamme, motorisations « propres » et nomenclature des machines repensée. A Bauma 2019, le spécialiste de la chargeuse articulée sur pneus dévoilera une offre entièrement remaniée.

S, L, XL et XXL : la désignation des différents modèles gagne en simplicité, Atlas Weycor ayant défini quatre classes de machines correspondantes chacune à une typologie de travaux :

  • la série S, avec les modèles AR 400 et AR 320,
  • la série L, avec les modèles AR 400 et AR 480 ainsi que les versions pivotantes (AR 480 S) et à bras télescopique (AR 480 T),
  • la série XL, allant des modèles AR 500 à AR 580,
  • la série XXL, allant des modèles AR 620 à AR 680.

Cette dernière catégorie se positionnent sur le segment supérieur de la gamme que l’industriel entend développer. Avec un poids opérationnel de 12,8 t, le modèle AR 620 est proposé avec un godet standard de 2,3 m³ de capacité. Le modèle AR 640, (13,3 t), reçoit un godet de capacité supérieure (2,5 m³). Dans le deux cas, la puissance délivrée par la motorisation se monte respectivement à 115 kW et 129 kW.

Préfigurant l’offre supérieure pour applications intensives, les modèles AR 660 et AR 680 bénéficient d’encore plus de puissance (160 kW). Ces deux engins, dont le poids en ordre de marché s’élève à respectivement 14 t et 14,9 t, la capacité nominale des godets atteint 2,7 m³ et 2,9 m³. Parmi les avantages, l’opérateur peut choisir la vitesse de translation de la machine dans des plages allant de 20 à 50 km/h.

Efficience énergétique

Parmi les caractéristiques techniques de ces chargeuses articulées sur pneus, des motorisations Etape 5 sur l’ensemble de la gamme. Pour cela, des systèmes de traitement des émissions (FAP, DOC, SCR), sont intégrés suivant les puissances délivrées. A la clé, une efficience énergétique optimisée pour des moteurs à couple élevé, sobre en consommation et qui satisfont aux exigences réglementaires sur les émissions.

J-N.O