Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Tunnels – « ITA Tunnelling Awards » : les projets les plus emblématiques récompensés

Tunnels – « ITA Tunnelling Awards » : les projets les plus emblématiques récompensés

22 novembre 2017
<span>Tunnels</span> – « ITA Tunnelling Awards » : les projets les plus emblématiques récompensés

A l’instar du congrès de l’Association française des tunnels et des espaces souterrains (Aftes), qui a confirmé le succès de son rendez-vous de la filière, le concours « ITA Tunnelling Awards 2017 » a réuni plus de 450 participants et 200 candidats. Le palmarès illustre à la fois la technicité et la capacité d’innovation dans un secteur qui a le vent en poupe.

Sélectionnant les réalisations les plus remarquables à travers le monde en matière d’infrastructures souterraines, les « ITA Tunnelling Awards » soutiennent un grand nombre de projets différents répartis dans 9 catégories, qui réunissent tant des projets d’infrastructures de grande envergure et à gros budget que des innovations techniques sans précédent. Palmarès 2017.

Grand projet de l’année (plus de 500 millions d’euros) : métro de Doha (Qatar) 

 La construction de tunnels sous les centres-villes, sous des immeubles et en particulier sous des structures spécifiques, est devenue une question primordiale pour l’industrie des tunnels. Le métro du Qatar est un bon exemple de direction de chantier efficace pour l’excavation sous des structures sensibles. Le métro de Doha prévoit la construction de deux tunnels jumeaux forés et de 31 stations, moyennant 16,2 Mds d’euros de travaux. Prévu pour 2020, le réseau ferré aérien sera construit en deux étapes. Le projet prévoit d’abord la construction des lignes or, rouge et verte, suivie par la construction de la ligne bleue.

Non seulement 20 tunneliers creusent en silence sous la ville sans que les habitants s’en aperçoivent, mais en plus, les tunnels jumeaux à voie unique ont été construits grâce à la technologie EPB. Cette technologie permet de minimiser les risques liés aux tassements en surface, aux écroulements, aux venues soudaines d’eau dues aux caractéristiques karstiques, à l’excavation sous des structures sensibles ou sous des canaux d’eau de mer artificiels, le tout en exerçant une pression frontale. P2 Projet de l’année (entre 50 et 500 millions d’euros) : Liaison Sha Tin à Central du MTR – Hin Keng aux Tunnels Diamond Hill (Chine – Hong Kong)

Le projet comprend des travaux de creusement à haut risque dans un tunnel de 4 km (partie d’une ligne ferroviaire stratégique de 17 km) sous les zones urbaines extrêmement construites de Hong Kong, tout près des habitants. Dans une situation géologique complexe, différentes méthodes de creusement ont dû être utilisées : tranchée couverte, forage et dynamitage, à seulement 6 m au-dessus d’un tunnel d’alimentation en eau actif.

Par ailleurs, le tunnelier est passé deux fois à 6 m en dessous d’une ligne de métro en fonctionnement. La spécificité de ce projet réside dans sa conception nouvelle pour un tunnel creusé à grande échelle en terrain meuble dans le but de réduire les risques liés à la construction et à la sécurité, ainsi que dans le remodelage du puits de ventilation pour accroître la sécurité.

Projet de l’année (jusqu’à 50 millions d’euros) : centrales hydroélectriques de Fjærland (Norvège)

Les centrales hydroélectriques de Fjærland sont constituées de 6 centrales hydroélectriques situées en milieu rural, le long du fjord de Fjærland. Deux de ces centrales sont équipées de tunnels. Ceux-ci ont été développés sans accès routier et en satisfaisant à des exigences environnementales strictes.

Ce projet devrait être récompensé pour les solutions innovantes qu’il a développées et l’incidence relativement mineure qu’il a eue sur la nature environnante. Le produit fini est non seulement une installation de production électrique respectueuse de l’environnement, mais aussi un bel élément du littoral du fjord de Fjærland.

Projet Innovant de l’année : construction d’une bifurcation pour une autoroute souterraine sous un quartier résidentiel de Yokohama (Japon)

Dans ce projet, l’innovation réside dans le mise en œuvre de nouvelles technologies ont été développées et introduites en lieu et place d’une tranchée couverte traditionnelle, pour créer une grande bifurcation de 20 m de large et 200 m de long à partir du tunnel principal, à l’aide d’une construction sans tranchée directement sous la zone résidentielle.

De nouvelles technologies d’élargissement à partir d’un tunnel à revêtement segmenté ont été considérées, notamment l’association d’une machine à bouclier d’élargissement (Enlargement Shield Tunnelling Machine [ESTM]) et d’une couverture tubulaire grand diamètre (Large Diameter Pipe Roof [LDPR]). Le recours à des technologies avancées a contribué à l’achèvement des travaux, sans effet préjudiciable sur la zone résidentielle en surface, et à l’ouverture réussie de l’autoroute nord de Yokohama (8,8 km).

Innovation de l’année (produits ou équipements) : contrôle de résistance par imagerie thermique

Venue d’Angleterre, MUTI est une nouvelle méthode de contrôle de la résistance du béton projeté. Il permet de surveiller, en permanence et en temps réel, la résistance de tout le revêtement en béton projeté depuis un endroit sécurisé, améliorant de ce fait la sécurité, la qualité du contrôle et la productivité.

J-N.O

 

Développement durable : initiative de l’année

Le tunnel de la rivière Anacostia (Etats-Unis), est une part essentielle du programme de DC Water visant à limiter les débordements des égouts unitaires. Une fois achevé, le projet entier réduira les débordements des égouts dans la rivière Anacostia de 98 %. L’ART est un tunnel de 3,8 km de long, avec un diamètre interne de 7 m. Des égouts de débordement existants sont reliés au tunnel par des puits de 30 m de profondeur, spécialement conçus pour contrôler le débit entrant dans le tunnel tout en réduisant l’usure. Le tunnel a une durée de vie minimum de 100 ans. Il a été creusé en milieu urbain avec une incidence minimale sur l’environnement et la communauté environnante.

Sécurité : initiative de l’année

Le jury a été sensible aux apports du Système de changement robotisé des molettes de la tête de coupe (Chine – Hong Kong). Telemach est un bras robotique multifonctions semi-automatique installé à l’intérieur du corps avant du bouclier du tunnelier pour remplacer sans risque les molettes usées, sans que l’opérateur ait à sortir du poste de commande. Lorsque le tunnelier est arrêté pour maintenance, le bras est capable de manœuvrer dans la chambre de la tête de coupe pour nettoyer et remplacer les molettes abîmées par une nouvelle pièce, sans assistance humaine.

Concept d’espace souterrain innovant : le Plan directeur pour les cavernes de Hong Kong (Chine)

La Chine connaît actuellement des difficultés en matière de logement urbain. En effet, les villes sont surpeuplées et le manque d’espace disponible est maintenant évident. Le projet est né de l’observation que des cavernes rocheuses pourraient servir de source d’approvisionnement terrestre durable à Hong Kong et représenteraient une nouvelle solution pour déplacer certaines fonctions et libérer un espace précieux. Pour révéler le potentiel de cette ressource terrestre cachée, Hong Kong a élaboré son premier plan directeur pour les cavernes (Cavern Master Plan (CMP)) pour guider et faciliter l’utilisation des cavernes rocheuses sur l’ensemble du territoire, et soutenir ainsi le développement social et économique continu de la ville. Ces cavernes permettraient par exemple de stocker des vivres ou du vin, des archives et des données, ou encore d’accueillir des laboratoires de recherche ou des espaces de stationnement des véhicules.