Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Travaux spéciaux – Fondasol : chantier de confortement hors norme à Saint-Raphaël

Travaux spéciaux – Fondasol : chantier de confortement hors norme à Saint-Raphaël

12 mai 2017
<span>Travaux spéciaux</span> – Fondasol : chantier de confortement hors norme à Saint-Raphaël

Le bureau d’études géotechniques Fondasol vient de participer aux travaux de confortement d’une falaise culminant à 30 m de hauteur au pied du chantier de construction de la Palombine, à Saint-Raphaël, dans le Var. Confiés à la société Garelli, ces travaux ont été engagés à la suite d’un effondrement (2 400 m3) et à l’apparition de fissures se prolongeant sur une quarantaine de mètres à l’arrière de cet effondrement.

Dans un premier temps, les experts ont préconisé de mettre en place une butée de matériaux (16 000 m2) en pied de massif pour le stabiliser et pouvoir le renforcer en sécurité. Fondasol, dont les équipes sont intervenues pour établir le diagnostic initial, a assuré la maîtrise d’oeuvre des travaux. La société a été impliquée dans l’étude de la solution, du dimensionnement de la butée de pied et de la conception du confortement. Elle en  a supervisé également la réalisation.

Difficulté principale sur ce chantier : l’intervention s’est effectuée sur un site urbanisé situé en surplomb d’un chantier de bâtiment et à proximité du lycée Saint-Exupéry ; elle a été réalisée par des spécialistes de travaux d’accès difficile, encordés à l’à-pic à plus de dix mètres de hauteur. Le confortement associe un maillage d’ancrages passifs (3 000 m) et trois lignes de tirants actifs à câbles (2 000 m) de 21 à 41,5 m de long disposés sur trois niveaux de poutres en béton armé.

Les études et les travaux ont été placés sous haute surveillance. Des mesures topographiques ont été réalisées après l’effondrement de la falaise, puis celle-ci a été instrumentée. Quarante-quatre cibles ont été suivies en continu avec déclenchement d’alertes en cas de mouvements significatifs. Ce dispositif a été complété par deux extensomètres multipoints en forage, trois inclinomètres et quinze cellules de mesures de tension dans les tirants d’ancrage de la paroi.

J.D