Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Travaux maritimes – Spie Batignolles attaque la reconstruction de la digue de Sangatte

Travaux maritimes – Spie Batignolles attaque la reconstruction de la digue de Sangatte

23 février 2017
<span>Travaux maritimes</span> – Spie Batignolles attaque la reconstruction de la digue de Sangatte

sangatte-22Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais, et Guy Allemand, maire de Sangatte, ont officialisé le lancement du chantier de reconstruction de la digue de Sangatte, dans le Nord, en posant la première pierre dun nouvel écran de 2,4 km il y a quelques jours. Celui-ci remplacera l’ancien brise-lames mis à mal par les tempètes qui se sont succédées ces dernières années, la dernière (Xaver) remontant à décembre 2013.

Ce vaste chantier a été confié à Spie Batignolles Nord, un contrat de 19 millions d’euros. Les travaux s’étaleront sur dix mois, avec un arrêt en juillet-août pour rendre la plage aux estivants. Ils sont financés par l’Etat sur le Fonds de prévention des risques naturels majeurs. A l’issue d’un appel d’offre européen, la direction départementale des Territoires et de la Mer en avait confié la maîtrise d’œuvre à Egis et la réalisation à un groupement d’entreprises associant Spie Batignolles Nord (mandataire) et EPV.
L’anciennne digue, qui s’étend sur 1,8 km, compte trois tronçons : le premier, de 420 m, a été construit en 1598 (la grande digue) ; le deuxième, de 530 m, en 1864 (la nouvelle digue) ; et le troisième, de 1 420 m, en 1930 (la digue béton). Le brise-lames a déjà été consolidé. Spie Batignolles Nord était intervenu en 1992 puis en 2008.

Les études d’avant-projet ont privilégié une digue en enrochements qui recouvrira l’ancien ouvrage, avec une dalle de circulation technique de quatre mètres de large en béton armé. Le tracé du nouvel écran suit celui de la digue existante, même si le maître d’ouvrage profitera des travaux pour raser des blockhaus de la seconde guerre mondiale situés sur l’emprise du chantier. Un groupement piloté par SBN est chargé de ces démolitions. Le chantier prévoit également le remplacement de dix-neuf rangées de 4 000 pieux en bois fichés dans l’estran. Ces épis servent à limiter l’érosion marine et les déplacements de sable en pied de digue.

sangatte-3L’ouvrage de Sangatte jouxte une zone d’habitation et des espaces naturels sensible. Des mesures sont prévues pour limiter l’impact des travaux sur le cadre de vie des riverains et sur l’environnement. Balisage de l’emprise et des voies d’accès, limitation du trafic lourd ou adaptations des alignements de pieux boisés aux sports maritimes d’un côté. Gestion des déchets, définition d’un périmètre de sécurité autour des lieux de nidification ou balisage de zones à protéger du piétinement de l’autre. Un ingénieur écologue est chargé de veiller au grain.

J.D