Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Réseaux fuyards – Les flops et les tops !

Réseaux fuyards – Les flops et les tops !

20 novembre 2015
<span>Réseaux fuyards</span> – Les flops et les tops !

Quels sont les départements les plus gaspilleurs d’eau potable ? Que représentent ces gaspillages, mesurés en litre par consommateur ou en pourcentage du volume distribué ? Réponse sur la cartographie mise en ligne par FluskAqua, forum des professionnels de l’eau et de l’assainissement.

Les 850 000 kilomètres de canalisations de l’hexagone laissent échapper près de 700 milliards de litres d’eau potable par an. L’équivalent de plus de 270 000 piscines Olympiques ! Quels sont les départements les plus gaspilleurs ? Que représentent ces gaspillages, mesurés en litres par consommateur ou en pourcentage du volume distribué ? Communauté d’entraide créée par les exploitants de la distribution de l’eau et de l’assainissement, FluksAqua a mis en ligne une cartographie qui permet d’apprécier les pertes d’eau dans chaque département. Elle se fonde d’une part, sur les taux de perte réglementaire admis par le Grenelle 2 de l’environnement et d’autre part, sur ceux, plus sévères, élaborés par FluskAqua dans un « critère d’excellence »* qui prend en compte trois types de réseaux les moins fuyards dans leur catégorie, ruraux, semi-ruraux et urbains.

Gaspilleur ou économe ?

Pour le gaspillage en litres par consommateur et par an, le flop 3 de FluskAqua place les Alpes de Haute-Provence (43 295 litres) en tête devant le Cantal (41 651 l) et le Lot (41 509 l). Pour le gaspillage en pourcentage des volumes distribués, la Meuse (34,6 %) devance les Alpes de Haute-Provence (31,5 %) et le Cantal (29%). Les litrages et les proportions sont trois à quatre fois supérieurs à ceux prévus dans le Grenelle 2. Elément d’explication ? Ce sont des départements plutôt ruraux avec un linéaire de conduites assez important et des équipes techniques insuffisamment nombreuses. Dans le top 3 des zones les moins fuyardes, Paris se hisse au sommet (0 l) devant le Val d’Oise (2 372 l) et d’autres départements limitrophes : Hauts-de-Seine (2 549 l), Val-de-Marne (2 549 l), Yvelines (2 549 l) ou Seine-Saint-Denis (2 549 l).

Pour connaitre l’efficacité du réseau d’eau de votre département : https://www.fluksaqua.com/fluks/qualite-service-eau/

*Economies réalisables en se basant sur le niveau des 5 % de réseaux les moins fuyards dans leur catégorie, ruraux, semi-ruraux et urbains.

J.D

:

*Economies réalisables en se basant sur le niveau des 5 % de réseaux les moins fuyards dans leur catégorie, ruraux, semi-ruraux et urbains.

J.D