Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Matériels – Rebond des ventes attendu cette année en France

Matériels – Rebond des ventes attendu cette année en France

12 février 2016
<span>Matériels</span> – Rebond des ventes attendu cette année en France

L’effet d’aubaine de la loi Macron, lié au suramortissement, n’aura pas suffi à inverser la tendance baissière du marché français en 2015. L’amorce de redressement esquissé sur le dernier trimestre, permet d’anticiper une progression des ventes de matériels en 2016.

L’année dernière, les ventes de matériels pour les Travaux Publics et le Bâtiment, les mines, carrières, élévation, manutention et levage, se sont contractées de près de 20% par rapport à 2014. Le recul est plus marqué pour les gammes compactes (-20%) que pour les gammes lourdes (-16%). Explication : le poids des loueurs en général, et des loueurs nationaux en particulier, sur le premier segment de machines, ces derniers ayant réduit leurs investissements. De même, pour les entreprises routières qui, face à une baisse exceptionnellement importante de leur activité, ont limité leurs achats. Résultat : les ventes de matériels routier se sont effondrées de 27% en 2015.

Cycle bas

Le marché français est en ligne avec les tendances des carnets de commandes des entreprises de Travaux Publics et de Bâtiment. Après avoir été rationnalisés, les parcs sont désormais dimensionnés pour le niveau d’activité du marché, tout nouveau projet générant des achats. « La moindre reprise réelle du carnet de commandes va permettre aux entreprises de réinvestir», confirme Jean-Marie Osdoit, « il n’y aura pas de reprise économique en France sans reprise dans le secteur de la construction et des infrastructures ».

Effet d’aubaine

L’année dernière, l’effet de suramortissement, lié à la loi Macron a incontestablement généré un effet d’aubaine auprès des clients. Les effets se font sentir sur le dernier trimestre 2015, les trois derniers mois marquant un retournement de la tendance baissière observée sur les trois premiers trimestres. « A ce jour, les prises de commandes des membres du Seimat sur les mois de octobre, novembre et décembre, en volume, sont à 103% par rapport au niveau observé l’année dernière à la même période », « à 102% en valeur, elles profitent aussi bien à des matériels de production que des gammes compactes ». Conséquence : le Seimat envisage une amélioration du marché dès cette année. Dans quelle proportion ? Entre +5% et +10%, sachant que la progression se fera, pour l’essentiel, sur les quatre premiers mois, à savoir jusqu’à l’échéance légale du dispositif fiscal de surinvestissement. Une hypothétique prolongation de ce volet de la loi Macron (un courrier a été adressé à Bercy dans ce sens), permettrait de conforter le redressement dans le temps. Le Président du Seimat l’affirme : « la sortie du tunnel se dessine et devrait se préciser fin 2016 ». De quoi nourrir une poursuite de la croissance, encore plus affirmée en 2017 et 2018. A suivre.

J-N.O

 

Chiffres clés

Ventes de matériels en France*

2,4 milliards d’euros

-17% : variations (2015/2014)

33 907 unités

-19% : variation en volume (2015/2014)

Prévisions 2016

35 500 unités

+5% dont

1,5% pour le Terrassement

+9% pour les Compacts

+4% pour les matériels routiers

+2% pour le Béton

+2% pour le Levage

*Source : Seimat, Cisma, Solirem