Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Infrastructures – Soletanche Bachy sur le chantier de la troisième piste de l’aéroport de Hong Kong

Infrastructures – Soletanche Bachy sur le chantier de la troisième piste de l’aéroport de Hong Kong

19 janvier 2017
<span>Infrastructures</span> – Soletanche Bachy sur le chantier de la troisième piste de l’aéroport de Hong Kong

Dans le cadre de l’extension de l’aéroport international de Hong Kong, Soletanche Bachy participe à la construction d’une troisième piste. Le spécialiste des fondations et des technologies de sol réalise en joint-venture et à égalité avec l’entreprise coréenne Sambo E&C des travaux de renforcement de terrain par Geomix à proximité de la piste nord.

hong-kong-2Un contrat d’environ 380 millions d’euros pour l’une des plus importantes opérations de ce type jamais réalisée par la filiale de Vinci. Cette opération englobe également l’installation d’une plateforme métallique sur pieux temporaire de 1 500 m2 autour de l’un des balisages d’approche de la piste nord, laquelle demeure en service pendant les travaux. La troisième piste est aménagée en gagnant 650 ha sur la mer. Le chantier s’est ouvert la fin de l’an passé avec les premières phases de mesure, de test et de travaux maritimes, il s’achèvera dans 2 ans et demi.

La réglementation aéroportuaire (Airport Height Restriction) et les contraintes de sécurité interdisent l’usage de matériels de plus de cinq mètres de hauteur. Les travaux seront réalisés par voie maritime à partir de barges équipées de systèmes de monitoring. Jusqu’à 18 ateliers de renforcement de sol Geomix seront installés sur le chantier. Ces ateliers permettront de travailler sous hauteur limitée (Low Headroom Deep Cement Mixing). Breveté par Soletanche Bachy, le procédé Géomix (ou Cutter Soil Mixing) permet d’améliorer les caractéristiques du sol en place en le mélangeant avec du ciment.

Pour répondre aux exigences environnementales du maître d’ouvrage (aéroport international de Hong Kong) et du maître d’œuvre (Atkins et Mott MacDonald’s), différentes mesures de protection ont été mises en place : suivi instrumenté de la qualité des eaux, triples barrières flottantes anti-pollution, définition d’un périmètre de sécurité, formations à la surveillance et à la sauvegarde de la faune marine de l’estuaire, notamment des dauphins blancs de Chine.

J.D

Crédit photo : Vinci