Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Infrastructures – 444 millions d’euros dans les projets énergétiques européens

Infrastructures – 444 millions d’euros dans les projets énergétiques européens

6 mars 2017
<span>Infrastructures</span> – 444 millions d’euros dans les projets énergétiques européens

Les États-membres de l’Union européenne ont approuvé la proposition de la Commission d’investir 444 millions d’euros dans de grands projets d’infrastructures énergétiques. Dix-huit opérations ont été sélectionnées dans les domaines de l’électricité, du gaz et des réseaux intelligents.

Ces opérations visent à interconnecter les réseaux énergétiques européens pour sécuriser l’approvisionnement et intégrer des sources d’énergie renouvelables. « Une bonne interconnexion des lignes électriques et des gazoducs constitue la colonne vertébrale d’un marché énergétique européen intégré », souligne un communiqué de la Commission.

« Il s’agit là d’une nouvelle étape dans la mise en place d’un marché européen de l’énergie plus propre et plus compétitif, complète Miguel Arias Cañete, commissaire chargé de l’action pour le climat et l’énergie. Il est essentiel de disposer d’infrastructures énergétiques adaptées aux objectifs poursuivis afin de permettre la progression des énergies renouvelables.  (…) L’Union européenne démontre ainsi sa détermination à fournir aux consommateurs européens une énergie moins chère, plus durable et plus sûre ».

Deux opérations françaises retenues

Dix-huit projets ont été sélectionnés, dont deux intéressent directement l’hexagone : l’interconnexion France-Irlande entre La Martyre et Great Island ou Knockraha (projet « Celtic Interconnector ») ; et celle entre l’Aquitaine et le Pays Basque espagnol (« Golfe de Biscaye »), dotée respectivement de 4 et 6,2 millions d’euros. Les fonds qui serviront à financer les opérations seront prélevés auprès du programme de cofinancement de l’Union européenne en faveur des infrastructures (lire l’encadré).

Sept d’entre elles concernent le secteur de l’électricité (176 millions) ; dix, celui du gaz (228 millions) ; un, les réseaux intelligents (40 millions). Cinq concernent des travaux de construction (350 millions) et treize des études (94 millions).

« Ces projets (…) auront une incidence transfrontalière majeure. Ils concrétisent ce que l’union de l’énergie peut apporter à l’Europe et montrent en quoi l’UE peut contribuer à renforcer nos pays en favorisant leur collaboration étroite », a commenté Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission chargé de l’union de l’énergie, a déclaré:

Soutien à des projets innovants

Dans le secteur de l’électricité, les fonds européens aideront l’Allemagne à lancer son plus grand projet d’infrastructures énergétiques, SuedLink (40,25 millions). Celui-ci prévoit d’enterrer 700 kilomètres de câbles de haute tension. Cette ligne fera le lien entre l’énergie éolienne produite dans le nord du pays et les pôles de consommation situés dans le sud.

L’enveloppe soutiendra également la réalisation d’un projet de stockage d’énergie par accumulation d’air comprimé, à Larn, en Irlande du Nord (90 millions). Sur le principe, il s’agit de transformer de l’énergie renouvelable excédentaire en air comprimé puis de la stocker dans des cavités salines souterraines à très grande profondeur avant de le libérer pour produire de l’électricité.

Dans le secteur du gaz, l’Europe soutiendra encore la construction d’un terminal GNL au large de l’île croate de Krk (102 millions) pour diversifier l’approvisionnement de la région, ainsi qu’un projet de réseau intelligent de transport d’électricité (40 millions) en Slovénie et en Croatie (Sincro.grid).

J.D

Une enveloppe de plus de 5 milliards d’euros

Dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe, une enveloppe de 5,35 milliards est prévue pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes sur la période 2014-2020. Pour pouvoir bénéficier d’une subvention, une opération doit faire partie des 195 projets d’intérêt commun recensés dans l’Union. La liste est mise à jour tous les deux ans. La prochaine devrait être adoptée par la Commission en fin d’année. En 2016, 27 projets ont bénéficiés d’une aide financière pour un montant total de 707 millions.