Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Génie civil – Des cordes optiques pour surveiller les ouvrages d’art

Génie civil – Des cordes optiques pour surveiller les ouvrages d’art

21 novembre 2016
<span>Génie civil</span> – Des cordes optiques pour surveiller les ouvrages d’art

Depuis juin dernier, le « leader mondial de la surveillance de la santé des ouvrages » veille sur un pont à ossature métallique à poutres latérales affaibli par la rouille. Des mesures effectuées entre février et décembre 2015 sur cet ouvrage de 185 m de long ont révélé des déplacements respectifs de l’ordre de 6 et 2 mm en milieu de travée amont et aval. Un dispositif de monitoring y a été installé pour suivre l’évolution de ces déplacements et les déformations des poutres latérales. Ce dispositif s’appuie sur un ensemble de capteurs synchronisés avec une centrale d’acquisition de données, lesquelles peuvent être consultées en temps réel. Les ingénieurs d’Osmos ont équipé chacune des six poutres de l’ouvrage d’une corde optique longitudinale fixée sur la membrure inférieure, puis deux autres sur la membrure supérieure de deux poutres considérées comme les plus critiques. Des sondes de température complète ce dispositif, l’une en membrure inférieure, l’autre en membrure supérieure de la travée centrale. Avantage de cette technique d’intervention ? Selon Osmos, elle offre une alternative aux méthodes d’auscultation classiques qui obligent à fermer l’ouvrage au public, le temps d’en construire un nouveau.

J.D