Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Génie civil – Bordeaux : poussage du premier tablier du pont de la Palombe

Génie civil – Bordeaux : poussage du premier tablier du pont de la Palombe

6 décembre 2017
<span>Génie civil</span> – Bordeaux : poussage du premier tablier du pont de la Palombe

Dans la capitale girondine, les 1 000 tonnes du premier tablier du pont de la Palombe ont été lancés par un groupement d’entreprises piloté Bouygues Travaux Publics* le 2 décembre au-dessus des voies ferrées de la gare Saint-Jean.

Situé au sud de celle-ci et pont du Guit, le nouveau lien franchit 196 mètres de lignes ferroviaires entre les quartiers Armagnac et des Citernes, deux zones qui viennent d’être aménagées par Bordeaux Euratlantique. Il a emprunté son nom de la « Palombe bleue », le train de nuit qui relayait Hendaye, au Pays Basque, à Paris (gare d’Austerlitz) via Bordeaux.

Long de 200 m sur 20,8 m de large, ce pont métallique de 2 200 tonnes à été conçu par l’architecte Marc Miram (mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre). Le tablier est formé de plaques en acier Corten auto-patinable, il est placé sur des arches traitées contre la corrosion par un système associant métallisation et peinture. Deux voies y seront réservées à la circulation des bus (Campus-Bassens, liane 11), une autre aux voitures, une piste à double sens aux vélos et un espace aux piétons.

Le franchissement sera posé sur ses appuis définitifs en deux lançages. Construit en Belgique, sa structure a été divisée en une cinquantaine de tronçons transportés sur le chantier par convois exceptionnels. Ces tronçons sont assemblés et soudés sur place. Équipé de vérins, le tablier est poussé au-dessus des voies ferrées vers sa position définitive. Le premier lançage s’est effectué au rythme de 6 mètres heure. Le deuxième est prévu en mai prochain. Le pont de la Palombe sera livré en deux ans plus tard aux usagers. Les travaux représentent un investissement de 55,3 millions d’euros, financé à part égale par l’EPA Bordeaux Euratlantique (maître d’ouvrage) et par Bordeaux-Métropole.

*Avec Victor Buyck et Pro-Fond.

J.D

Chiffres clés

2 200 t d’acier

50 km de soudures

55 convois exceptionnels

30 mois de travaux

Crédit photo : Marc de Tienda