Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Construction – Projet de réforme de l’apprentissage : satisfaction du CCCA-BTP

Construction – Projet de réforme de l’apprentissage : satisfaction du CCCA-BTP

13 février 2018
<span>Construction</span> – Projet de réforme de l’apprentissage : satisfaction du CCCA-BTP

Jean-Christophe Repon, président du CCCA-BTP : « L’entreprise replacée au cœur du dispositif de l’apprentissage, un système de péréquation interprofessionnelle qui garantira aux entreprises le financement des contrats d’apprentissage signés, l’équilibre trouvé entre le rôle des branches professionnelles et les conseils régionaux, le développement de l’offre de titres professionnels et de certifications, l’innovation et la performance pédagogiques… sont autant d’avancées que nous appelions de nos vœux pour continuer à relever les défis d’avenir de la formation professionnelle initiale et continue dans nos métiers du BTP. »

Dans un communiqué, le CCCA-BTP* se dit satisfait des premières mesures contenues dans le projet de réforme de l’apprentissage présentées par le gouvernement. Nombre de ces mesures figurent en effet dans le « plan stratégique » (Transform’BTP) qu’il a élaboré l’an passé avec l’objectif de proposer « une offre de formation professionnelle » et « un bouquet de services » en adéquation avec les besoins des entrepreneurs et ceux des apprentis.

L’association approuve ainsi « les dispositions qui replacent l’entreprise au cœur du dispositif de formation » ou celles qui précisent le rôle confié aux branches professionnelles. Sur le premier volet, elle rappelle qu’elle est « en capacité de proposer aux entreprises et aux jeunes le bon diplôme et les bonnes compétences au bon moment », des cycles de formation plus courts par le biais de la professionnalisation, avec une offre de titres professionnels et de certifications pour compléter la formation initiale.

Sur le second volet, Le CCCA-BTP considère que le projet de réforme instaure un bon équilibre entre les branches professionnelles et les Conseils régionaux. Selon lui, le nouveau système de financement permettra, par exemple, de garantir aux entreprises formatrices le financement de chaque contrat d’apprentissage signé.

Autre motif de satisfaction : les mesures prises pour améliorer l’attractivité de l’apprentissage auprès des jeunes, l’internationalisation des parcours de formation en particulier, avec l’augmentation du nombre d’apprentis susceptible de bénéficier du programme Erasmus (15 000).

*Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics.

J.D

CCCA-BTP, chiffres clés

118 centres de formation

2 établissements de formation (Egletons pour les travaux publics, Felletin pour le bâtiment)

30 métiers du BTP, du CAP au diplôme d’ingénieur

49 000 jeunes en formation dans 37 000 entreprises