Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - Conjoncture – Le point sur les ventes de matériels à fin octobre 2020

Conjoncture – Le point sur les ventes de matériels à fin octobre 2020

14 décembre 2020
<span>Conjoncture</span> – Le point sur les ventes de matériels à fin octobre 2020

Après le choc du premier confinement et l’arrêt des chantiers, les entreprise de travaux publics ont pu reprendre leur activité, dans un environnement dégradé et sans réelle visibilité. Résultat : les ventes de matériels se contactent sur les 10 premiers mois de l’année.

Bien qu’épargnées par le deuxième confinement, les entreprises de TP tardent à retrouver leur niveau d’activité d’avant la crise sanitaire. Un carnet de commandes qui se tarit, un manque de visibilité sur les prochains mois et la multiplication des facteurs de risques, les incitent à la prudence en matière d’investissements. Logiquement, les ventes de matériels s’en ressentent. A l’exception de deux matériels de niche, les niveleuses et des tracteurs à chaînes, toutes les familles de matériels sont affectées.

Matériels                                             Cumul à fin octobre 2020             Variation en % (cumul à fin 10/2020 -10/2019)

Tracteurs à chaîne                                                  178                                                                             +0,6

Chargeuses sur pneus                                        2 234                                                                              -16,5

Pelles sur chenilles > 6t                                      3 351                                                                             -14,5

Pelles sur pneus                                                  1 300                                                                              -29,0

Tombereaux                                                            225                                                                               -23,7

Niveleuses                                                                 43                                                                              +38,7

Mini pelles (0 à 6t)                                             9 210                                                                                -15,5

Chargeuses pelleteuses                                        248                                                                                 -22,3

Chargeuses compactes                                            644                                                                             -29,0

Chariot élévateur tout terrain*                          2 486                                                                            -36,1

Pelles industrie                                                       134                                                                               -32,3

Compacteurs                                                         1 581                                                                               -35,5

*hors agri

(source : Evolis).

La correction est sévère. Les chiffres confirment que le marché des matériels pour la construction est un cyclique. Après un cycle de croissance soutenue, une relative stabilité était attendue en cette année d’élection municipale. La pandémie mondiale a amplifié le phénomène à la baisse. Depuis la précédente crise financière, les utilisateurs finaux comme celui des loueurs ont rationalisé leur parc, en adaptant leur outil de production au niveau du marché.  La crise sanitaire et son prolongement économique a accéléré le retournement de cycle, qui est intervenu à des niveaux de marché élevés. Cela permet de relativiser la contraction des volumes commercialisés. D’autant plus que la mise entre parenthèse de l’économie à la fin du mois de mars, a engendré de report de  livraisons et des décalages de facturations.

Perspectives

Après un rebond de l’activité des entreprises à la sortie du premier confinement, les carnets de commandes ont été pénalisés par la chute brutale et massive des appels d’offres. Le phénomène est particulièrement significatif auprès des collectivités locales, ces dernières constituant le première clientèle de TP. Sans commande publique, pas de chantiers de travaux publics, et sans chantiers travaux publics publics pas de ventes de matériels. Les différents plans de relance annoncés en France et dans le monde constituent une source d’opportunités pour les acteurs de la profession. L’ensemble du tissu économique de la filière est concerné par l’impact des retombées économiques de ces plans sur l’activité à moyen terme, grâce à la relance « verte ». A la clé, une manne de 100 Mds d’euros qui devrait bénéficier au secteur dans les deux prochaines années. De quoi soutenir les ventes de matériels dès 2021, en particulier dans le domaine des gammes lourdes.

J-N.O

Photo : Sous l’effet de la crise sanitaire, le tassement des ventes attendu cette année s’est transformé en contraction des ventes.